Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Quatre libellules pour la biodiversité lilloise

En attendant de présenter une candidature au label « capitale européenne verte » en 2021, Lille compte quatre libellules au concours « capitale française de la biodiversité ».

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Depuis 2010,  le concours « capitale française de la biodiversité » récompense les collectivités qui mettent en place une politique cohérente et des actions exemplaires en matière de protection de la biodiversité. Lille avait obtenu le prix en 2012 au regard de ses projets en faveur de la mobilisation citoyenne. Cette année, elle s’est vu attribuer quatre libellules (sur cinq) symbolisant son engagement sur le thème "aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité". Cette dernière est notamment intégrée dans la restauration du patrimoine bâti ancien, à la Citadelle ou dans les combles et clochers, par exemple. 

La Ville agit sur le terrain et ces efforts portent leurs fruits ! Pour enrichir la biodiversité, la protéger et la valoriser, Lille travaille avec des associations engagées. Elle a été aussi la première de France à se doter d’un écologue qui a rejoint les équipes des parcs et jardins voilà plus de dix ans. Yohan Tison est donc l’un de ceux qui voit au plus près les résultats sur le terrain, tout comme les jardiniers.

Petites graines

« Sous l’ancien stade de foot dans le parc de la Citadelle, des graines ont été retrouvées dans les anciens fonds de marais », raconte-t-il comme exemple. En faisant repousser ces graines, une dizaine de plantes ont réapparu, tel que le jonc à tépale obtus qui avait totalement disparu de la Vallée de la Deûle ».

Autre réapparition, côté faune, de deux espèces de chauve-souris dont une rare, la Noctule de Leisler et la pipistrelle pygmée. « Nous les avons repérées depuis peu à Lille », note le spécialiste qui explique : « nous conservons des souches d’arbres dans lesquels elles peuvent se nicher et trouver de la nourriture et nous avons progressé sur la baisse de la pollution lumineuse nocive pour cette faune nocturne grâce au projet Luciole ».

Des revenants !

Au jardin écologique du Vieux-Lille, ce sont des martins-pêcheurs et une espèce d’abeille menacée (Andrena vaga) qui sont revenus peupler les lieux. Sa gestion a été confiée à l’association  "Lisières". Objectif : en faire un lieu d’animation et de détente tirant profit de la biodiversité de cet espace sauvage. Un prochain atelier de concertation est annoncé ce samedi 9 décembre ainsi qu’une fête du Solstice d’hiver le dimanche 17 décembre (*).

Des « revenants » peuplent aussi la rivière lilloise ! Grâce à un panel d'actions améliorant la qualité de l'eau, la biodiversité a fait son retour dans la Deûle, avec des espèces rares ou inattendues, dont certaines n’y vivaient plus depuis 250 ans ou encore comme un champignon aquatique à lamelles jamais identifié ailleurs, semble-t-il. Un projet collaboratif, baptisé « Chtiplouf », est mené par Florent Lamiot, spécialiste et enseignant à la Catho, avec ses étudiants. Mission : observer la faune et la flore aquatiques.

C'est permis

Les initiatives citoyennes sont, elles aussi, propices à la biodiversité en ville. Le « permis de végétaliser » permet aux riverains et associations de pouvoir semer des fleurs au pied d’un arbre devant chez soi, sur un délaissé au coin de sa rue ou encore de planter des légumes dans un bac à jardiner. Ces « spots » de jardinage en plein cœur de ville offrent des opportunités de rencontres et favorisent la biodiversité.

Par Valérie Pfahl

(*) samedi 9 décembre, mairie de quartier, à partir de 10h, dessin collectif de la parcelle et dimanche 17 décembre, jardin rue du Guet, de 11h à 17h, fête du Solstice d'hiver 



Lire aussi

Lille, une ville en transitionNature

Agir aujourd’hui en pensant à demain. La Ville de Lille veut aller encore plus loin en faveur du développement durable.

Ajouter à mes favoris Voir
Emballez avec le furoshiki !Nature

Marre des papiers cadeaux qui traînent après le passage du Père Noël ? Essayez le furoshiki ! Rendez-vous le 20 décembre au GRAND SUD à Lille.

Ajouter à mes favoris Voir
Lise Daleux, adjointe au maire chargée de la nature en ville, et des habitantes motivées pour jardiner collectivement dans le parc JB Lebas.
Permis de végétaliser : c'est partiNature

Le 30 septembre, les premiers bacs mis à disposition par la Ville ont été inaugurés.

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer