Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Un plan pour soutenir le commerce

Martine Aubry, a dévoilé le 22 juin un plan d’actions pour le commerce à Lille : « Up commerce ! ». Voici les principales mesures.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Comment aider le commerce lillois ? La Ville et trois organisations professionnelles (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie, le Groupement des acteurs économiques de Lille-centre et Fédération lilloise du commerce, de l’artisanat et des services) ont planché sur le sujet début juin. Leurs propositions ont été présentées le jeudi 22 juin. Le commerce emploie quelque 20 000 personnes à Lille.

« Up commerce ! », ce nouveau plan d’actions est complémentaire du PLA (Plan local d’action) 2015-2020. Il met l’innovation numérique au service des commerçants et mise sur une communication dynamique au service d’une identité « commerces de centre-ville ». « Nous avons un potentiel de 80 millions d’acheteurs qui vivent à moins de deux heures de Lille, a rappelé Pierre de Saintignon, adjoint au développement économique.

Les principales mesures

  • Création d’une « Market place ». Cette plateforme permettra aux commerçants lillois d’être répertoriés sur un même site. Cette « Market place » favorisera la vente croisée : le client pourra commander plusieurs articles de boutiques différentes au cours d’un même achat. La réflexion est menée avec EuraTechnologies, l’opérateur du projet et devrait voir le jour à l’automne. « Le pic d’achat sur internet se fait à 23h, a rappelé Romuald Catoire, président de la Fédération lilloise du commerce et de l’artisanat. Les commerçants lillois doivent pouvoir répondre à ces nouvelles pratiques ».Ils seront aussi aidés pour créer leur propre site internet.
  • Création d'une marque « commerce de centre-ville » avec les commerçants. Objectif : montrer la force, la diversité et l’attractivité de leurs enseignes.
  • Améliorer le stationnement avec l’extension du « Shop and go », ces places gratuites pour des courses d’une durée maximale de 30 minutes. Une communication renforcée est aussi prévue sur l’accessibilité des parkings et les alternatives à la voiture.
  • Poursuivre la mise en valeur du centre-ville : certains chantiers sont déjà engagés, comme les rues pavées du Vieux-Lille. D’autres sont programmés, comme la mise en lumière de la Grand’place et de République (2019 et 2018), la réfection du parvis de Lille-Flandres (2019) et de la place des Buisses (2018) l’élargissement du périmètre des terrasses.
  • Soutien au développement du Centre multimodal de distribution urbaine, qui vise à optimiser la livraison des commerces dans le respect de l’environnement. Un second devrait voir le jour.
  • Mise en place d’animations, notamment pour l’accueil des congressistes.
  •  Faciliter l’indemnisation des commerçants lors des chantiers préjudiciables à leur chiffre d'affaires.
  • Renforcer les liens et la gouvernance avec leurs représentants : embauche d’un manager de centre-ville et création d’un observatoire lillois du commerce.

La situation contrastée du commerce à Lille

« Les études montrent que le commerce en cœur de ville résiste plutôt bien à Lille par rapport à d’autres villes françaises qui ont fait le choix d’une ville musée, avec des quartiers piétons sans habitant », a indiqué Martine Aubry. Les indicateurs sont par exemple la faible vacance des locaux commerciaux (5 à 7%) la hausse continue des nuitées d’hôtel ou encore l’arrivée d’enseignes qui n’ont pas d’autres implantations au nord de Paris.

« Les commerces indépendants créatifs marchent très bien, c’est dur en revanche pour d’autres commerces du centre et des quartiers, notamment l’habillement et l‘ameublement », a reconnu le maire de Lille, partisane d’une loi qui permettrait d’encadrer les baux commerciaux. Leur inflation, la concurrence des grandes surfaces et l’explosion du commerce sur internet n’épargnent pas Lille. La réflexion engagée sera étendue aux commerces des autres quartiers lillois.



Lire aussi

Le 31 rue de Béthune aura fière allure. © Stereograph
Après les Galeries, vive le 31 !Economie

Un projet commercial remplacera les Galeries Lafayette rue de Béthune. Ouverture annoncée à l’automne 2019.

Ajouter à mes favoris Voir
Logement : une première à LilleLogement

C’est à Lille que la première opération française de "bail réel solidaire" vient d’être signée. Objectif de l'organisme de foncier solidaire de la...

Ajouter à mes favoris Voir
Bonne année 2018 !Communication

Martine Aubry, maire de Lille et toute l'équipe municipale vous présentent leurs meilleurs vœux pour cette année 2018 !

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer