Belles du Nord : la success story

Tout l’été au Palais des Beaux-Arts, le public peut voir la restauration des quatre statues retrouvées à Orchies en 2013, et qui intégreront les collections du musée mi-septembre.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Les événements de l’été ne manquent pas à Lille. Outre Lille Plage (jusqu’au 21 août à deux pas du métro Porte des Postes, retrouvez ici le programme), une autre actualité vaut le détour : la restauration des « Belles du Nord » au sous-sol du Palais des Beaux-Arts. Exhumées à Orchies en 2013 par des archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), ces quatre statues datant de la Renaissance ont vraisemblablement été enfouies pendant la Révolution française pour les sauver d’actes de vandalisme. Plus de 200 ans plus tard, les œuvres ont été mises en dépôt (c’est-à-dire prêtées pour au moins cinq ans) au PBA en juillet 2015.

Un côté magique

Depuis fin mai, ces trésors s’offrent une seconde jeunesse. Pinceaux, éponges, brosses à dents, scalpels, poires soufflantes, couches de compresse pour enlever les saletés… Deux restauratrices ont sorti tout l’attirail pour bichonner les statues en calcaire. Quatre-vingts heures de travail seront nécessaires. « L’objectif de cette restauration est d’enlever toute la terre, et protéger toute l’histoire des œuvres », explique Laëtitia Barragué-Zouita, conservateur en charge du département du Moyen Âge et de la Renaissance au Palais des Beaux Arts. « L’histoire de ces statues est attachante, il y a un côté un peu magique, avoue Sabine Kessler, l’une des deux restauratrices (avec Julie André-Madjlessi). Nous allons les remettre en état pour qu’elles soient comme elles étaient quand elles ont été enfouies. »

Tout l’été, le public pourra voir la restauration en direct, derrière une baie vitrée, chaque jour de la semaine, sauf rares exceptions (sur la page Facebook du musée, un point hebdomadaire est fait pour connaître les jours de présence du binôme). Ensuite, les quatre statues prendront place au sein des collections permanentes, et s’offriront un premier bain de foule à l’occasion des Journées du Patrimoine (17-18 septembre, retrouvez ici toutes les infos).

Mécénat participatif

Notons enfin que la restauration des Belles du Nord a fait l’objet d’une campagne de mécénat participatif. Objectif pour les Beaux-Arts : obtenir 50000 euros en trois mois. Pari réussi, grâce à 19 entreprises (la plupart de la région) qui ont mis la main au portefeuille. « Cela montre qu’il y a un réel engouement de la part des entrepreneurs », se réjouit Laëtitia Barragué-Zouita.

Par Clément Landouzy

  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord
  • Restauration Belles du Nord


Lire aussi

Repas Fives-Cail
Comment (re)faire la ville ?Culture

Le projet urbain de Lille intègre la reconquête de ses anciens sites industriels. Souvent bien situées, ces friches contribuent à redessiner la vi...

Ajouter à mes favoris Voir
Émile, "gardien" des Beaux-ArtsTourisme et patrimoine

Découvrez le courage d'Émile Théodore, conservateur du Palais des Beaux-Arts, pendant la guerre 14-18.

Ajouter à mes favoris Voir
Louise de Bettignies, reine des espionnesCitoyenneté

Une commémoration pour le centenaire de la disparition de Louise de Bettignies a eu lieu à Lille le 27 septembre. Petite histoire d'une grande rés...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer