Lille commémore le « Verdun portugais »

Martine Aubry et le Premier ministre portugais, António Costa, ont commémoré la Bataille de la Lys où le peuple portugais a payé un lourd tribut.

Visite du 1er Ministre portugais
Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

C’était il y a 100 ans. Le Portugal, engagé aux côtés des Alliés, mobilise plus de 100 000 hommes au cours de la Première guerre mondiale. Le 9 avril 1918, le contingent portugais s’engage dans une bataille dite de la Lys. Considérée comme le « Verdun portugais », la bataille fera 7 098 tués, blessés ou disparus et autant de prisonniers.

« Les prisonniers ont transité par Lille où les Allemands avaient pris l’habitude de faire défiler leurs prisonniers de guerre entre la gare et la Citadelle. Ces militaires portugais ont été accueillis comme des héros par les Lillois qui leur donnaient des vivres au mépris des gardes allemands », a rappelé le Maire. « Cette page de l’histoire a uni profondément notre ville au Portugal. »

Cette commémoration s’est déroulée à l’hôtel de ville ce lundi 9 avril. Pour l’occasion, l’exposition « Le Portugal et la Grande Guerre » a été inaugurée. Une invitation pour le public à découvrir ou redécouvrir cette page de l’histoire, difficile et douloureuse, du printemps 1918.

Le Maire de Lille a également dévoilé une plaque commémorant la remise par le gouvernement portugais, le 16 octobre 1920, de la distinction la plus honorifique : celle de l’ordre de la Tour et de l’Epée. Le Portugal a ainsi voulu remercier les Lillois qui ont soutenu les prisonniers portugais.

« Je vois qu’une reproduction monumentale de ce collier, la plus haute décoration militaire portugaise, encadre la fleur de lys dans le grand carré de l’hôtel de ville. Elle y est tout à fait à sa place, là où se tiennent les conseils municipaux, a continué le Premier ministre portugais. Cette commémoration est un hommage rendu à la paix et à tous ceux qui ont combattu pour la liberté. Je pense à ces hommes âgés de 25 ans qui ont lutté pour le Portugal mais aussi pour la France, qu’ils ne connaissaient pas. Sans le savoir, ils luttaient pour une autre patrie qui un siècle plus tard allait être celle de plus d’un million de compatriotes et de leurs descendants ».

Par S.D.

> À découvrir l’exposition « Le Portugal et la Grande Guerre », visible jusqu’au 10 mai du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Entrée libre.

  • Visite du Premier ministre portugais António Costa et de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État aux Armées.
  • Visite du Premier ministre portugais António Costa et de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État aux Armées.
  • Exposition Le Portugal et la Grande Guerre à l'Hôtel de Ville


Lire aussi

Repas Fives-Cail
Comment (re)faire la ville ?Culture

Le projet urbain de Lille intègre la reconquête de ses anciens sites industriels. Souvent bien situées, ces friches contribuent à redessiner la vi...

Ajouter à mes favoris Voir
Émile, "gardien" des Beaux-ArtsTourisme et patrimoine

Découvrez le courage d'Émile Théodore, conservateur du Palais des Beaux-Arts, pendant la guerre 14-18.

Ajouter à mes favoris Voir
Louise de Bettignies, reine des espionnesCitoyenneté

Une commémoration pour le centenaire de la disparition de Louise de Bettignies a eu lieu à Lille le 27 septembre. Petite histoire d'une grande rés...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer