Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Repas végétariens dans les restos scolaires lillois

Des pâtes et leur sauce bolognaise au soja, un chili végétarien, un curry de légumes… Depuis le 1er juin 2018, deux menus par semaine proposés par les restaurants scolaires sont concoctés sans viande ni poisson.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

« Lara et Pierre se régalent, ils découvrent des choses nouvelles dans leur assiette et, dans l’ensemble, cela leur plaît », remarque Estelle, maman de ces deux écoliers qui mangent dans l’un des restos scolaires lillois comme 9000 de leurs camarades.

« C’est bon pour la planète et les nuggets de soja, j’adore, m’a dit mon fils », raconte Juliette, la maman de Timothée.

Hélène Dablemont, responsable qualité et diététicienne pour la Ville, remarque : «  les enfants ont besoin de savoir ce qu’ils mangent pour l’apprécier ». Depuis quelques mois, en compagnie de Laurent Lemesre, chef de production à la cuisine centrale, elle va à leur rencontre pour élaborer certains des menus qui leur seront servis.

Elle les emmène également sur les lieux où tout est préparé et où l’équipe de cuisiniers a revu ses « classiques »  pour imaginer de nouveaux repas végétariens.

Lille est la première ville de France à s’être lancée dans une périodicité hebdomadaire. Remplacer les protéines animales par les protéines végétales répond à plusieurs objectifs : • le respect de l’environnement, sachant que « l’élevage est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial.

Changez le contenu de millions d’assiettes par an, c’est donc limiter considérablement cet impact sur le climat et les ressources naturelles », affirme l’O.N.G. Greenpeace qui a lancé une pétition dans ce sens. • la lutte contre le gaspillage alimentaire, une part encore importante des repas servis aux écoliers le midi se retrouvant à la poubelle, notamment la viande et le poisson. • la santé, l’excès de protéines animales pouvant entraîner un surpoids ou une obésité ; certains repas carnés peuvent ainsi être remplacés par des haricots rouges, des pois chiches ou autres légumineuses, par exemple, avec possibilité de proposer des apports tout à fait équilibrés dans une assiette végétarienne. • la découverte de nouvelles saveurs encore méconnues.



Lire aussi

Une journée à la cuisine centraleEnfance et famille

Située dans le quartier du petit Maroc à Fives, la cuisine centrale municipale fournit 14 500 repas quotidiens aux crèches et écoles de Lille, Hel...

Ajouter à mes favoris Voir
Braderie des enfantsEnfance et famille

Samedi 15 décembre, de 9h30 à 13h à la salle d’animation Brossolette, le Conseil Municipal d’Enfants de Bois-Blancs organise pour la 2ème année un...

Ajouter à mes favoris Voir
De l'idée à l'assietteEnfance et famille

Des élèves peuvent visiter la cuisine centrale où sont préparés leurs repas. Et même écrire deux menus !

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer