Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Un musée ouvert à tous

On y croise les passionnés et les touristes. Mais le Palais des Beaux-Arts accueille aussi des publics moins habitués des lieux.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Le Palais des Beaux-Arts vient de présenter le fruit d'une année de rencontres, de passions et de créativité. Ou plutôt les fruits. Car ils ont été plusieurs groupes à venir régulièrement dans ce haut lieu culturel pour en découvrir des œuvres et façonner des réalisations pleines d'imagination et d'émotion.

Idée : que tout le monde y trouve sa place, quel que soit son âge, son origine sociale, sa situation économique ou son handicap. "La médiation ne s'improvise pas. C'est un lien qui se construit dans le temps pour faire naître des gestes forts, des émotions partagées et l'envie de revenir au musée", résume Martine Aubry, maire de Lille.

S'interroger et s'épanouir

Les projets ont pu être menés grâce au mécénat, avec la Fondation AnBer, engagée depuis une dizaine d'années. Grâce à elle, trois classes ont bénéficié du projet "Des maux, des musées, des mots". Ou quant l'art devient matière à s'interroger et à débattre avec des jeunes sur des situations de violence. Elle a également soutenu le projet "une rencontre extra-ordinaire" qui conduit à l'épanouissement d'enfants et adolescents autistes en prenant en compte la sensibilité de chacun. 

Quant à la Fondation IDKIDS, elle a rejoint l'aventure en 2016. Ainsi, le projet "Touche un peu pour voir" a pu être expérimenté pour la première fois. Ou comment l'odorat, l'ouïe ou encore le toucher sont favorisés pour découvrir des œuvres.

En plus de ces projets au long cours, le Palais des Beaux-Arts a noué un partenariat avec le pôle emploi, avec la maison de quartier de Wazemmes pour accueillir les tout-petits ou avec le Conseil municipal d'enfants dont certains ont été formés pour être guides lors des Open Museum...



Lire aussi

Julie Maresq
Des maux, des musées, des motsCulture

Quand l’art devient matière à s’interroger et à débattre avec des jeunes sur des situations de violence.

Ajouter à mes favoris Voir
Écoute-moi lireCulture

Un projet de lecture à voix haute est proposé par le Théâtre du Nord, soutenu par la Ville. Une autre façon d’apprendre à lire avec plaisir.

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer