Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Capitale verte : Lille candidate

La Ville de Lille peaufine le dossier qu’elle présentera devant un jury d’experts. Label en vue : « capitale verte européenne ».

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

En signant la nouvelle convention des maires pour l'énergie et le climat en juin 2017, Lille renouvelle son engagement à diminuer de 40% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.

Objectif juin 2019. La nouvelle capitale verte européenne sera alors désignée. Lille a décidé de se porter candidate au label. Elle déposera sa candidature en octobre prochain auprès de l’Union Européenne qui présélectionnera, en avril 2019, les villes retenues pour le grand oral.

« Notre défi  est d’être au moins dans ce groupe de finalistes, sachant qu’aucune ville candidate pour la première fois n’a jamais été lauréate », remarque Audrey Linkenheld, conseillère municipale déléguée à la mixité et à l’innovation sociale. De quoi permettre d’envisager le challenge avec beaucoup de motivation mais aussi de sérénité !

Mobiliser les habitants

Aux côtés de Lise Daleux, adjointe au maire chargée du développement durable et des espaces verts, et de Walid Hanna, adjoint au maire chargé de la citoyenneté, Audrey Linkenheld s’attelle donc à préparer ce dossier de candidature. Et affirme : « une candidature partenariale est l’une des conditions de la réussite, avec les acteurs de la société civile que sont l’État, la Région, le Département, la Métropole ou encore les associations mais aussi avec l’ensemble de la population ».

Ce label européen valorise les villes de plus de 100 000 habitants qui mènent une politique ambitieuse en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable.

Lille n’en est pas à son coup d’essai en la matière. Elle est engagée, notamment depuis une dizaine d’années, sur de nombreux dossiers : création d’espaces verts, normes bâtiments basse consommation, permis de végétaliser, création de pistes cyclables, agriculture urbaine, diminution de ses consommations d’énergie, développement durable dans l’ensemble des opérations d’aménagement urbain, pour n’en citer que quelques-uns.

Enjeu : le réchauffement climatique

« Pour cette candidature, l’idée est d’intégrer nos projets déjà engagés et d’en inventer d’autres », ajoute Audrey Linkenheld. « En nous y mettant tous et encore plus fort, nous voulons apporter notre pierre à l’édifice face aux enjeux du réchauffement climatique. Nous sommes convaincus que de mobiliser toutes les bonnes volontés peut être plus efficace que des négociations internationales parfois sinueuses ».

L’évaluation des candidatures sera conduite sur la base de douze indicateurs comme l’atténuation des changements climatiques, la gestion de l’eau ou des déchets, les espaces verts et la biodiversité, les transports ou encore la performance énergétique.

> Découvrez le Parc de la Citadelle



Lire aussi

initiatives développement durable
Proposez vos initiatives !

Vous êtes mobilisés en faveur d’une ville durable ? Ajoutez votre initiative à notre guide !

Ajouter à mes favoris Voir
rues vegetalisees
Nature

Comment faire pousser des fleurs ou des légumes, ou planter un arbre quand on n’a pas de jardin ? Avec le développement des jardins collectifs par...

Ajouter à mes favoris Voir
Développer les activités nautiques à la CitadelleTourisme et patrimoine

À l’entrée du parc de la Citadelle, trois emplacements sont disponibles pour accueillir des activités en lien avec la Deûle.

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer