Chez Djouheur ou l'espace au féminin

Espace de vie, de détente, de création et d’action citoyenne, Chez Djouheur donne une visibilité aux femmes dans leur quartier. Une façon aussi de défendre l’égalité entre les hommes et les femmes.

Partager sur :

Google+

Quand Ratiba Mokri a ouvert le lieu, elle avait en ligne de mire la place de la femme dans l’espace public. Une perspective née d’un constat : dans le quartier de Fives où elle vit depuis 2010, les femmes occupent peu, voire pas du tout, cet espace.

Elle a donc installé un lieu pour toutes celles qui ont envie de se rencontrer et de partager un moment. Et s’il fait la part belle aux dames, les hommes n’en sont pas pour autant exclus ! Défendre l’égalité dans la société se fait aussi forcément avec ces messieurs.  Ils sont donc les bienvenus lors d’événements ouverts au public. Et durant cette année de vie, Chez Djouheur a vécu de beaux rendez-vous. Et sa fondatrice de nous citer le printemps de la poésie, le nouvel an berbère ou encore des ateliers d’écriture sur le thème « buvons un coup à la santé de nos mères ».

Poussez la porte

Elle-même clown, plasticienne, auteure et comédienne, Ratiba aime jouer sur la créativité pour que chacune puisse s’exprimer. Aujourd’hui, quelque 90 femmes ont adhéré à l’association qui reçoit des subventions de la Ville. Elle tourne grâce aux bénévoles. « Nous espérons d’ailleurs que plus de femmes poussent la porte de Djouheur spontanément pour élargir ce noyau», remarque-t-elle.  « Il reste aussi du travail à faire pour mettre en place de nouveaux partenariats ». L’un d’eux s’est concrétisé en octobre avec le CORIF (collectif régional information femmes), via  une série d’ateliers pour améliorer la confiance en soi.

Dans ce lieu où mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle prévaut, de nouvelles envies pointent aussi le bout de leur nez. Comme celle d’organiser régulièrement un repas préparé ensemble et ponctué d’un moment artistique. « La bouffe et la culture », résume Ratiba.

Depuis septembre, Anaïs et Anna, deux jeunes femmes en service civique, ont rejoint Chez Djouheur pour un an. Cette présence  permet de concrétiser certains projets à l’image des ateliers photographiques qui démarrent le 9 novembre. Durant dix semaines, les femmes, animées par la curiosité et la créativité, peuvent rejoindre le groupe chargé de mettre en lumière… la place des femmes dans l’espace public !

Par Valérie Pfahl

. Djouheur, 83 rue Pierre Legrand. chezdjouheur@gmail.com



Lire aussi

Ne me parlez pas d'amour quand...Citoyenneté

Un huit clos offre une voix aux femmes maltraitées dans le cadre de la programmation autour du 25 novembre. Spectacle poétique à partager le 23 no...

Voir
Noël à FivesEnfance et famille

Les festivités de Noël dans le quartier de Fives débutent le 29 novembre avec un grand rendez-vous pour toute la famille place Degeyter...

Voir
Lutte contre les violences
25 novembre : toujours mobilisé.e.s !Solidarité

Conférences, expositions, théâtre... Lille vous invite à participer à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer