Cinq hectares de nature en plus

Conformément aux engagements de la candidature "Capitale verte européenne", des sites urbains vont devenir de nouveaux espaces de verdure. Point d'étape.

Partager sur :

Google+

Ils sont situés dans le Centre, à Vauban-Esquermes, Lille-Moulins et dans le Vieux-Lille. Quatre sites lillois vont devenir de nouveaux espaces de nature après de longues négociations entre la Ville et les autres parties prenantes. C’était l’un des engagements pris dans le dossier de candidature de la Ville au prix "Capitale verte européenne".

Un accord avec la Poste permet de concrétiser le premier projet, à Lille-Moulins. Le bâtiment qui abritait le centre de tri, rue de Fontenoy, sera déconstruit et laissera 4500 m² de surface disponible dont 2000 m², cédés à la Ville, seront transformés en jardin.

Pas bien loin, au débouché de l’ancienne gare Saint-Sauveur, l’ancienne tranchée ferroviaire va également être aménagée. Les discussions avec la SNCF ont abouti à une mise à disposition du terrain. La Ville y prévoit d’aménager un espace vert de 1,5 hectare, continué par une butte paysagère d’un hectare, soit 2,5 hectares de nature supplémentaire dans la continuité du parc de la Vallée.

Autre site foncier appartenant à la Ville et appelé à se transformer, le rectorat, rue Saint-Jacques, dans le Vieux-Lille. Ses occupants vont rejoindre prochainement de nouveaux locaux rue de Bavay. Le bâtiment actuel sera déconstruit et remplacé par un espace vert d’un hectare comprenant le réaménagement du Jardin des arts associé à la végétalisation du site du rectorat et à l’îlot de l’Abreuvoir.

Enfin, le cœur d’îlot végétal au 33 rue de Canteleu (couvent de la Compagnie des Filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul), devrait bientôt être accessible à tous. La Ville va ouvrir ce parc de 1,4 hectare qui constitue l’un des plus grands îlots végétalisés de ce secteur du quartier Vauban.

Les murs ont la cote !

Quand l’urbanisme ne permet pas de planter (notamment à cause des réseaux souterrains), la verdure trouve une place ailleurs ! L’opération de végétalisation des murs rencontre un tel succès que la Ville a décidé d’y ajouter des crédits. Une cinquantaine de demandes sont en cours. D’ici la fin de l’année, 400 fosses auront été creusées en 2019.



Lire aussi

Jardin BernosNature/Environnement

Le jardin Bernos sort de terre et ça promet !

Voir
Jardin de la Filature
Cultivons ensembleNature/Environnement

Des jardins partagés à cultiver, des rues plus vertes : de nombreux projets veulent faire revenir la nature en ville, la convivialité en plus.

Voir
Installation d'une pépinière urbaineNature/Environnement

Une pépinière urbaine a vu le jour place Louise de Bettignies. De jeunes arbres en pot ont été installés et des grands arbres seront prochainement...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer