Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Dans les coulisses du CCAS

Immersion dans les services du Centre communal d’action sociale où nous vous racontons la journée de ses agents au service des plus vulnérables.

À l’espace senior de Wazemmes, on danse de la Bachata ! Photo Daniel Rapaich, Ville de Lille.
À l’espace senior de Wazemmes, on danse de la Bachata ! Photo Daniel Rapaich, Ville de Lille.
Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

9h

Les employés de l’ESAT Imprim’Services à Fives, s’affairent. Mise sous pli, affranchissement, façonnage, conditionnement… « Là, avec les cartes d’électeurs, on va avoir un gros boulot », confie Françoise, qui travaille ici depuis 1977. Comme elle, l’ensemble du personnel est porteur de handicap. Il est encadré par des moniteurs d’atelier, une assistante sociale, un psychologue… « Ce que j’aime, c’est qu’on n’est pas uniquement là pour leur dire de faire ceci ou cela, explique Fabien, moniteur d’atelier. Il y a une dimension sociale aussi. Le travail est varié et tout le monde se sent utile. »

10h

À la résidence locative du Beigneau, à Wazemmes, un livreur du service Restauration du CCAS apporte son repas à Danièle. Céleri rémoulade, steak du fromager, purée, salade, buchette demi-chèvre, yaourt aromatisé… À 5 euros, le menu est complet et copieux. « Moi ça me plait. »

10h30

Ce matin, un dépistage visuel est proposé gratuitement au Pôle Ressources Santé, en partenariat avec la Mutualité Française. Patiemment, Marlène Salvy, opticienne, voit défiler le public et répète les mêmes instructions : « Posez bien le front contre la machine. » Basée à la maison de quartier de Wazemmes et partenaire de la Ville et du CCAS, la structure regorge d’initiatives pour promouvoir la santé, avec, par exemple, la transmission de techniques (yoga, sophrologie…) de gestion du stress, ou le partage de secrets de santé par la bonne alimentation.

11h

À l’espace senior de Wazemmes, on rencontre un groupe de retraités dynamiques et soucieux de bien présenter. Ils préparent un spectacle de Bachata, une danse de couple latino-américaine. « Rentrez le ventre, sortez la poitrine », conseille aux dames leur professeur Isabelle. Jean-Luc s’est lancé par hasard, après l’avoir rencontrée dans un salon seniors. « J’ai aimé l’énergie de cette danse. » Pourtant, il manque de cavaliers. Avis aux candidats !

14h

Malika, assistante sociale à la mairie de quartier du Faubourg de Béthune, reçoit une dame qu’elle accompagne dans ses démarches administratives. « Le fait que je sois là pour faire le lien avec les organismes, ça la rassure. » Son rôle : s’adapter à sa situation et l’informer sur ses droits. Dans le couloir d’en face, sa collègue Anne aide les personnes en recherche d’emploi dans leur parcours d’insertion professionnelle. Quant à Michèle, à l’accueil, elle dénoue des situations d’urgence en offrant une aide financière, des chèques alimentaires et en orientant ses interlocuteurs vers d’autres structures.

15h

Noémie arrive chez Madame Baudier. L’assistante sociale du Centre local d’information et de coordination (CLIC Seniors) la connaît bien : depuis environ quatre ans, elle lui rend visite suivant ses besoins. « J’aime bien quand elle vient, confie la retraitée. Quand j’ai un souci, elle m’aide à le régler. » Cette dame a presque perdu la vue : « Je ne peux pas lire, pas écrire. » L’aide de Noémie la maintient autonome.

16h

À l’EHPAD Marie-Laurencin à Wazemmes, structure pour personnes âgées dépendantes, il fait beau. « Du coup, on organise le goûter dehors. » Marylou s’épanche : « Je suis là depuis deux mois, je n’avais plus de logement. Je me suis faite une copine, on mange à la même table. » Dans un coin, Georgette est concentrée sur un coloriage. « La directrice est un jour venue me voir avec une collégienne originaire d’Inde, se souvient-elle. On passait chaque samedi une demi-heure à discuter. Avant de repartir, elle m’a offert un livre de coloriage. Et depuis, je continue cette activité. »

17h

L’accueil social et solidaire de l’hôtel de ville ne désemplit pas. Le public qui s’y informe est souvent âgé. « Ou alors ce sont les aidants familiaux qui cherchent des informations pour des parents dépendants », explique Hélène, dont l’attitude bienveillante, la patience et l’écoute sont très appréciés des visiteurs.

Par Meghann Marsotto

Pour s’inscrire
Le Centre communal d’action sociale regroupe un ensemble de services qui prennent soin des personnes vulnérables. Qu’il soit question de difficultés socio-économiques, de santé fragile, de handicaps, d’avancée dans l’âge…  Les agents offrent à chacun une réponse individualisée. Renseignements à l’hôtel de ville ou par téléphone au 03 20 49 57 49.



Lire aussi

Saint-Sauveur : premiers chantiers en 2018Projets urbains

Les orientations majeures du projet d’aménagement de la friche Saint-Sauveur ont été présentées ce 13 septembre, suite à la concertation menée.

Ajouter à mes favoris Voir
Pure stretch, Pilates, Gymball : de la gym pro intergénérationnelle ! Sport

Venez tester l'une de ces activités dans une ambiance conviviale !

Ajouter à mes favoris Voir
Lucas Pouille - photo Laurent Sanson
Coupe Davis : le programme Sport

La France rencontre la Serbie en demi-finale de la Coupe Davis. Demandez le programme des rencontres...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer