Déconfiné.e et protégé.e avec un masque

Des masques certifiés - issus des commandes de la Ville et la Région - ont été distribués aux Lillois, Lommois et Hellemmois. Comprenez ici leur mode d'utilisation.
Vous ne l'avez pas reçu? votre masque est défectueux? trop petit? Une plateforme vous permet de faire des demandes supplémentaires.

Partager sur :

Google+

Sommaire

Des masques pour chaque foyer lillois

Où en trouver d'autres ?

Dépistage et diagnostic

Les gestes barrières, incontournables

Depuis le 11 mai, le port du masque vous est recommandé dans les principaux lieux publics et de santé, particulièrement quand les règles de distanciation physique (un mètre de séparation au moins) ne sont pas applicables. Il peut vous être imposé chez un commerçant.

Le masque est obligatoire dans les musées, les transports en commun à partir de 11 ans, les taxis et les VTC qui ne possèdent pas de protection en plexiglas. Il l’est aussi pour tous les professionnels de la petite enfance.

Le port du masque est dangereux pour les enfants de moins de deux ans et déconseillé pour les élèves en âge d’être à l’école maternelle et primaire.

Des masques pour chaque foyer lillois

Après avoir contribué à pourvoir en priorité les soignants des hôpitaux, centres médicaux et EHPAD, la Ville de Lille a souhaité offrir à chaque famille lilloise, hellemmoise et lommoise deux masques adultes réutilisables et lavables. Plusieurs modèles différents ont été distribués en fonction des stocks disponibles chez les fournisseurs. Tous et malgré leur apparence intissée (aspect synthétique) sont homologués par la Direction de l'armement en catégorie 1, ce qui leur confère une qualité de filtration importante.

La distribution qui a démarré lundi 11 mai est maintenant achevée.

Il est possible d’en demander d’autres dans le cas où le foyer abrite plus de deux adultes majeurs, sur justificatif, en écrivant à demandemasque.lille.fr. Si vous n'avez pas reçu votre masque, ou que celui-ci est défectueux, il vous est possible de faire une demande sur cette même plateforme. Comment ? Remplissez le formulaire de la même façon que si vous faisiez une demande pour d'autres adultes, téléchargez votre pièce justificative (une pièce d'identité par exemple) et renseignez le champ "commentaire" en signalant "masque non reçu" ou "masque défectueux". Dans ce cas, une photo du masque sera à joindre.

À leur retour dans leur établissement, les collégiens et lycéens recevront également un masque adapté.

CLIQUEZ SUR LA PHOTO CI-DESSOUS POUR CONSULTER LE MODE D'EMPLOI DES MASQUES :

Masques-mode-emploi

Où en trouver d'autres ?

N'achetez pas de masques dans la rue. Ils sont vendus dans les pharmacies et dans les enseignes de la grande distribution. Les masques en papier à usage unique ont un coût unitaire maximal fixé à 95 centimes. La plupart des enseignes les vendent par lot de 5, 10, 20 ou 50. Quant au prix des masques lavables, il varie selon les modèles.

Les entreprises de moins de 50 personnes peuvent s’en procurer via le site masques-pme.laposte.fr

Les différents types de masques : comment s'y retrouver ? 

  • Les masques en tissu filtrants, lavables et réutilisables. Leur fonction majeure est de protéger les autres, car il filtre les postillons de leur porteur. Si chacun le porte, c’est toute la collectivité qui se trouve protégée, faisant reculer le virus. Complémentaire des gestes barrières, ce masque est à privilégier au travail ou pour vos déplacements à l’extérieur, en cas de contacts rapprochés. Les masques fournis par la Ville appartiennent à cette famille. Homologués par la Direction générale de l'armement, les modèles distribués aux Lillois, Hellemmois et Lommois ont une grande capacité de filtration (catégorie 1).
  • Les masques en papier anti-projections. À usage unique, ils protègent les interlocuteurs de celui qui le porte. (norme NF EN 14 683).
  • Les masques appelés FFP1, FFP2 ou FFP3. Leur filtre protège le porteur. Ils sont réservés aux professions les plus exposées (norme NF EN 149).
  • Les masques « faits maison », ne pouvant être testés, ils ne s’inscrivent pas dans les standards des professionnels de santé. Ils sont utiles pour des personnes non directement exposées, en complément des gestes barrières. Retrouvez un tutoriel sur gouvernement.fr/fabriquer-un-masque.

Attention : un masque, quelle que soit sa nature, doit être changé régulièrement, et à chaque fois que vous l'avez touché. Il doit être lavé à 60° pendant 30 minutes, puis séché. N’utilisez pas d’alcool ni de javel.

infographie

Dépistage et diagnostic

Le gouvernement s’est fixé pour objectif de réaliser 700 000 tests virologiques par semaine. En cas de symptômes, votre médecin traitant vous enverra vous faire dépister. Si le résultat est positif, votre entourage ainsi que toute personne ayant été en contact avec vous devront également être testés. Pour rompre la chaîne de transmission, vous serez invité(e) à vous isoler pendant 14 jours à domicile ou dans un hôtel "Covid". Les tests sont pris en charge à 100% par la Sécurité sociale.

Dépistage sur prescription médicale

Le CHU de Lille a ouvert un nouveau centre de prélèvements ouvert à la population, sur prescription médicale.
Situé sur le campus hospitalo-universitaire, dans un bâtiment dédié, entre l’Hôpital Calmette et l’Hôpital Salengro, il est ouvert 7 jours sur 7, de 9h à 17h du lundi au samedi et de 9h à 13h le dimanche. Les rendez-vous sont accessibles dès maintenant par internet, via l’application Doctolib.

> Toutes les infos

Pré-diagnostic du Covid19

Si vous présentez des symptômes et souhaitez effectuer rapidement un pré-diagnostic, l’Inserm, organisme public de recherche, a lancé fin avril AlloCovid. En appelant le 0 806 800 540, un robot vocal vous posera une série de questions afin d’effectuer un pré-diagnostic du Covid19.

Instantané, anonyme et gratuit, ce numéro permet d’orienter toutes les personnes soucieuses d’être rassurée ou de vérifier si leurs symptômes nécessitent un suivi particulier afin de les aider à adapter leur comportement.

Disponible 7j/7 et 24h/24, ce numéro de téléphone permet de désengorger le 15 et le SAMU. Par ailleurs, cet outil permet de collecter des données de manière anonyme, dans le cadre légal édicté par la CNIL, afin d’assurer en temps réel un suivi de l’évolution de l’épidémie. 

Les gestes barrières, incontournables

Pour vous protéger et protéger les autres, appliquez les gestes barrières :

  • lavez-vous très régulièrement les mains,
  • toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir,
  • utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le,
  • saluez sans serrer la main, évitez les embrassades,
  • respectez une distance minimale d’un mètre.

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer