Des nichoirs à faucons dans les clochers

La Ville a profité de la restauration du clocher de l’église Saint-Maurice des Champs pour y installer des nichoirs. 

Partager sur :

Google+

Qui s’y installera ? Un couple de faucons crécerelles ou des faucons pèlerins ? Espèce protégée, le faucon, oiseau rural, s’est adapté au milieu urbain où il chasse les rongeurs. Architecturalement, les clochers des églises sont bien adaptés au volatile, qui niche à plus de 50 m du sol. « En installant des nichoirs, nous créons l’opportunité pour les oiseaux de s’y installer. Nous facilitons les choses, après, libre à eux de coloniser le lieu », note Yohan Tison, écologue municipal.

Le nichoir situé au 19e étage de la cité administrative ayant été démonté, il est fort probable que le couple de faucons colonisera celui qui vient d’être posé dans le clocher de l’église, situé à seulement quelques battements d’ailes.

D’importants travaux de mise en sécurité (restauration du lanternon, rejointoiement de la flèche du clocher, réparation du plancher en bois) ont d’abord été effectués par la Ville. « Dans les opérations de restauration du patrimoine ou de mise en sécurité comme ici, nous prenons également en compte la préservation de la biodiversité », remarque Julien Dubois, adjoint délégué au patrimoine. « Selon les édifices et lorsque techniquement c’est possible, des nichoirs sont installés ».

La Ville travaille pour cela en concertation avec le GON (groupement ornithologique et naturaliste du Nord-Pas-de-Calais).

Au total, l’église va accueillir douze nichoirs, pour le faucon mais aussi pour le martinet noir, le choucas des tours, la chouette effraie et des gîtes à chauve-souris. Une véritable volière ! Des nichoirs ont dernièrement été installés dans la tour de l’église Saint-André et prochainement à l’église Saint-Michel qui pourrait devenir un site de nidification du faucon pèlerin.

Par Sabine Duez

>En savoir plus : gon.fr



Lire aussi

Plantation d'arbres
Porte d’Arras : premières plantations pour la micro-forêtNature/Environnement

Lauréat de la 2e édition du budget participatif lillois, le projet du collectif L’Arrassine est l’un des quatre coups de cœur du jury citoyen. 1 5...

Voir
Plantation participative de la micro forêt urbaine à la porte d’Arras

Vendredi 6 et samedi 7 mars 2020, 1 400 essences locales d’arbres ont été plantées dans le square de la Porte d’Arras, selon la méthode du botanis...

Voir
nature-citadelle
Nature

Les 110 hectares du Parc de la Citadelle en font le plus grand espace vert de la ville, refuge d’une faune et d’une flore variées et souvent insou...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer