Fermeture des bains-douches : des solutions

En vue de la fermeture des bains-douches, la Ville travaille pour proposer d’autres solutions.

Partager sur :

Google+

Jacques Richir, adjoint au maire chargé de l’hygiène publique l’a confirmé : les bains-douches, aujourd’hui situés à Fives, fermeront leurs portes.

La date n’a pas encore été fixée. « On ne prendra la décision que lorsque la Ville aura trouvé une solution alternative pour chacun des utilisateurs », précise l’élu.

Deux raisons essentielles motivent cette décision : une baisse régulière de la fréquentation et un coût élevé pour la nécessaire remise à neuf.

Mais la Ville n’a pas l’intention d'empêcher les usagers actuels de faire leur toilette ! En ce moment et durant plusieurs mois, des travailleurs sociaux vont à la rencontre de celles et ceux qui le souhaitent. Idée : en savoir plus sur les raisons de leur venue et envisager une autre proposition. Et cela, gratuitement, sachant qu’aujourd’hui, un utilisateur paie entre 0,85 et 2,05 euros.

« Plusieurs associations de solidarité mettent déjà à disposition des douches pour les personnes sans domicile », rappelle Jacques Richir,  « mais ce ne sont pas les seuls à fréquenter les bains-douches lillois, certains sont retraités ou encore salariés ».

La Ville est en train d’explorer deux nouvelles pistes. L’une pourrait se concrétiser en partenariat avec l’association « La Deûle » dans ses locaux derrière la piscine Marx Dormoy et l’autre dans la salle de sport du Croquet, dans le centre-ville. Au total, cela représenterait six demi-journées d’accès à une douche individuelle.

En 2017, ces bains-douches ont enregistré 12 000 entrées. Soit une baisse d’environ 6% chaque année et ce depuis 2012. Les dépenses pour cet équipement, entièrement financées par la municipalité, s’élèvent à 275 000 euros par an.  La rénovation qui aurait dû être entreprise pour ce bâtiment construit en 1961 aurait coûté autour de 750 000 euros. Avec une durée de chantier estimé à deux ans.

Les bains-douches lillois sont donc appelés à disparaître mais possibilité sera toujours donner aux actuels utilisateurs de se laver régulièrement et avec de l'eau chaude...



Lire aussi

"Ça fait du bien de parler", affirme Michel, ici en compagnie d'une équipe de maraudeurs des Restos du Coeur. © Guilhem Fouques
Quelques heures avec des maraudeursSolidarité

Ils arpentent les rues de Lille, à la rencontre des sans-abris. Salariés ou bénévoles, ces hommes et femmes d’une vingtaine d’associations apporte...

Voir
eco-quartier
Chtite maison solidaire : une réponse à la précaritéLogement

Le projet de l’éco-quartier solidaire a obtenu le plus grand nombre de votes des habitants de la ville de Lille dans le cadre du budget participat...

Voir
Danseuses amateurs : appel à participationCulture

Vous êtes une femme et vous aimez danser ? Participez à une expérience chorégraphique originale proposée par la Ville de Lille et le Ballet du Nor...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer