Food truck de Magdala : du goût et du sens !

Le food truck « Ch’ti talents » propose des frites, des sauces et des desserts. Tremplin vers un emploi durable, il a été rêvé puis conçu par toute l’équipe de l’association Magdala. À déguster sans modération !

© Guilhem Fouques

Partager sur :

Google+

« Ça nous booste, c’est une vraie chance qui nous met en valeur ». Juan-Carlos vient de lâcher ses frites pour dire quelques mots lors de l’inauguration officielle, ce jeudi 16 octobre, du food truck, baptisé « Ch’ti Talents, du goût et du sens ». Avec Christian, Nathalie et Sandrine, ils régalent les clients du mardi au vendredi. Ils font partie de l’aventure lancée par Magdala, association qui accueille les personnes qui ont l’expérience de la précarité.

Le pied à l'étrier

À l’occasion de ses 30 ans d'existence, une idée germe : mettre en place un food truck, « chemin nouveau pour ceux qui se retrouvent loin de l’emploi, fragilisés par les accidents de la vie », affirme Jeanne-Marie Boulard, sa présidente. Une opportunité, donc, de remettre le pied à l’étrier dans le monde du travail pour Juan-Carlos et ses collègues. Ils ont passé un entretien d’embauche et reçu une formation et sont aujourd’hui entourés par Gabriel, encadrant technique, et Pascal, accompagnant vers l’emploi.

Révélateur de talents

« Ce food truck offre la possibilité de révéler des talents par le biais d’une dizaine de métiers comme cuisinier, serveur, chauffeur ou caissier », précise Cécile Boulanger, directrice de Magdala. Entre autres choses, Nathalie est devenue la « pro » de la sauce maroilles et Juan-Carlos le roi des frites !

« Dès le mois de mars dernier, pour le lancement de l’activité, l’Université Catholique de Lille nous a fait confiance pour installer notre food truck près d’une école », ajoute la directrice. Activité de très courte durée puisque le confinement a entraîné sa suspension !

Mais c’était sans compter sur le dynamisme de toute l’équipe de « Ch’ti Talents » : depuis le 8 septembre, ils ont retrouvé le chemin de la Catho mais aussi d’autres parkings (pour les retrouver, c'est ici).

Une chance qui se partage

L’équipe du Food-Truck parle d’une « belle ambiance » et d’une motivation à « travailler en équipe ». En février 2021, elle laissera la place à d’autres hommes et femmes de Magdala qui pourront aussi y gagner en expérience.
Pour mener à bien ce projet, l’association a obtenu le soutien de plusieurs fondations, de nombreux donateurs connus et anonymes, de divers partenaires dont la Ville de Lille. Et Arnaud Deslandes, adjoint au maire de Lille chargé de la solidarité et de la cohésion des territoires de résumer : "en cette période de crise sanitaire qui rend encore plus difficile l'accès l'emploi, nous avons plus que jamais besoin de l'action d'associations comme Magdala"...

Par Valérie Pfahl



Lire aussi

Allez à la rencontre de ceux qui vivent dans la rue Jeunes et étudiants

Dans la série "Ils ou elles font Lille", Garance Vallayes, du mouvement citoyen #PourEux raconte comment elle a vécu son confinement en aidant les...

Voir
Une aide d’1M€ pour le secteur associatifSolidarité

Perte de recettes, surcoût d’activités, besoins de formation aux gestes barrières, défection de bénévoles…, le coronavirus et le confinement ont f...

Voir
Les masques ont créé des opportunités de s'engagerCitoyenneté

Dans la série « Ils ou elles font Lille », Sylvain Derreumaux, de l’association Le Souffle du Nord raconte comment il a vécu la crise sanitaire li...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer