Habiter autrement

Ils partagent des valeurs comme la solidarité entre voisins ou l’écologie. Les Voisins et caetera a été l’un des premiers groupes à se lancer dans l’habitat participatif à Lille, cette démarche qui permet à des habitants de s’associer pour participer à la définition et à la conception de leur logement.

Partager sur :

Google+

Chacun a son propre appartement mais certains espaces de vie sont collectifs : salle pour les fêtes (également ouverte aux événements du quartier), buanderie, studio pour les amis de passage, garage à vélos et jardin. « C’était mon projet de vie à l’époque. Ça m’intéressait de participer à toutes les étapes de réalisation de la construction. J’ai appris plein de choses ! » raconte Sandrine Forzy, du groupe des Voisins et caetera, l’un des premiers projets à avoir vu le jour à Lille.

Elle vit dans son nouveau logement aux Bois-Blancs depuis un an et avoue que même si elle a eu quelques doutes au début, elle ne regrette pas de s’être lancée dans l’aventure. « La clé de la réussite tient à l’harmonie du groupe même si on est tous différents. », continue Sandrine. Elle ne cherchait pas une communauté mais trouve très confortable de savoir que les voisins sont là en cas de besoin. « On se rend service, on s’écoute mais sans que cela empiète sur la vie privée. »

Aujourd’hui en plein essor, l’habitat participatif est soutenu par la Ville. Deux opérations sont achevées : Les Voisins du Quai et Voisins et caetera, toutes deux aux Bois-Blancs. Cette nouvelle forme d’habitat est accessible à tous : en locatif social, en accession sociale à la propriété et en accession libre. 

Logements moins chers

Lille a lancé l’Organisme de foncier solidaire de la métropole lilloise (OFSML). Un outil pour permettre aux ménages d’acheter leur logement moins cher. Si les prix du logement sont élevés, c’est souvent parce que le foncier, c’est-à-dire le sol, coûte cher et en particulier dans le centre-ville.

Avec ce dispositif, le prix du foncier est dissocié du prix global du logement qui de ce fait est vendu à un prix plus bas. Deux premières opérations sont lancées dans le centre de Lille : rue Jean-Bart, sur le site de l’ancienne faculté de Pharmacie, et rue Renan, à côté du Tribunal administratif.

>Infos : Ville de Lille – direction Habitat au 03 20 49 51 94 ou accession@mairie-lille.fr ou contact@ofsml.fr

Des artistes comme voisins

Quand ils se rendent au travail, Clémence et Axel se dirigent… vers le rez-de-chaussée de leur immeuble ! Nous sommes dans la résidence le « Carré des artistes », à Lille-Sud. Là, Sia Habitat fait vivre un concept original de logements sociaux. Parmi les locataires se trouvent quelques artistes. 

Ils y disposent d’un atelier relié à leur appartement et s’engagent, en contrepartie, à proposer des projets culturels en lien avec les autres habitants. « Nous avons un vrai local, adapté à notre pratique, nous pouvons échanger avec les autres artistes et partager nos créations avec les résidents », se réjouit Axel, lui-même plasticien, musicien et tatoueur. Les deux autres résidences du même type sont installées à Fives. 



Lire aussi

Taxe foncière : la ville de Lille bonne élèveLogement

A Lille, la taxe foncière compte parmi les plus basses des villes françaises de plus de 100 000 habitants.

Voir
Permis de louerLogement

Depuis le 1er avril 2019, le dispositif « Permis de louer » devient obligatoire sur 22 communes de la métropole.

Voir
Acheter son logement moins cherLogement

En dissociant le prix du terrain de celui du logement, l’Organisme de foncier solidaire de la métropole lilloise permet aux acheteurs de devenir p...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer