La solidarité à l'heure de la covid

Le CCAS de Lille (Centre Communal d'Action Sociale), structure publique gérée par la Ville, vient en aide aux personnes vulnérables. Cet interlocuteur de proximité oriente, aide et accompagne les Lillois qui font face à une difficulté. Avec la crise de la covid-19, ses services se sont organisés pour faire face à cette situation inédite. 

Partager sur :

Google+

La Ville à l'écoute

Plus de 8 000 appels ont été passés aux Lillois fragilisés par la crise sanitaire. Des agents municipaux ont ainsi contacté les personnes âgées ou handicapées inscrites sur la liste du PAU (plan d’alerte et d’urgence) et celles inscrites au Pass Seniors. Ces prises de contact ont permis de s’assurer qu’elles allaient bien, de leur offrir une écoute et une aide quand cela était nécessaire. Des visites à domicile ont aussi été mises en place par le Pass Seniors et le CLIC (centre local d’information et de coordination) de Lille, avec les services civiques employés par la Ville. 

Dès le premier confinement, la Ville, par la voix de Marie-Christine Staniec Wavrant, adjointe à la santé, en lien avec Anne Goffard, adjointe chargée du risque pandémique, a sollicité l’EPSM (établissement public de santé mentale) de l’agglomération lilloise pour mettre en place un numéro d’appel 24 h/24 et 7 j/7 à disposition de la population. Au bout du fi l, des psychologues apportent un soutien médico-psychologique à toute personne en difficulté suite aux effets de la crise sanitaire et du confinement. De nombreux appels ont été recensés chez les personnes âgées isolées, les étudiants en précarité, les victimes de violence intrafamiliale, les commerçants fermés sans perspective d’ouverture…

Les espaces « Écoute santé », mis en place par la Ville il y a trois ans, ont été particulièrement sollicités. Installés dans sept mairies de quartier, ces espaces reçoivent des personnes en souffrance psychique, suivies au préalable par des intervenants sociaux ou les pôles ressources santé. Elles sont reçues gratuitement par des psychologues lors de permanences en mairies de quartier. Les personnes âgées suivies par des intervenants sociaux ou les référents du CLIC ont, quant à elles et en fonction de leur situation, pu bénéficier de consultations à domicile. 

« Quand on met de côté sa santé mentale, on met de côté sa santé tout court. Par le biais de ces permanences, un parcours de soins a pu être proposé à certaines personnes. Et ça a marché. Près de 20 % d’entre elles ont été suivies pour d’autres problèmes de santé », commente Hélène Pauchet, responsable du service santé de la Ville. 

Le fonds de solidarité voté au conseil municipal de juin dernier pour un montant d’1M€ a permis de maintenir l’activité des associations, notamment celles travaillant le secteur de la santé. Heureusement, car les permanences des espaces « écoute santé » ont été parfois triplées dans certaines mairies de quartier, comme Moulins et Wazemmes, pour répondre aux demandes de la population. « Parmi elles, des femmes victimes de violence conjugale. D’autant que les mairies de quartier sont des lieux anonymes où il est facile de franchir la porte », poursuit Hélène Pauchet. Un huitième espace « Écoute santé » devrait ouvrir ses portes au second semestre 2021 pour les habitants des quartiers du Centre et Vieux-Lille.

Des repas à domicile

Le service de portage des repas proposé par le CCAS de Lille aux Lillois et Hellemmois a bien sûr été maintenu pendant la crise sanitaire. Ce service mis en place pour les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes en situation de handicap a vu le nombre de bénéficiaires augmenter dès le premier confinement, en mars dernier. De 220 repas livrés, le nombre est passé jusqu’à 270 certains jours de la semaine. 

Au plus fort de la crise, les démarches administratives ont été allégées pour que les nouveaux bénéficiaires puissent être servis très vite. « L’objectif était qu’aucune personne ne se retrouve sans manger parce qu’elle est dans l’incapacité de sortir de chez elle, note Daniel Leleu, responsable du service. D’ailleurs, nous pensions que ces nouveaux bénéficiaires ne prendraient les repas que durant quelques semaines. Ça n’a pas été le cas. Aujourd’hui, nous continuons à livrer jusqu’à 270 plateaux. » Preuve que les repas équilibrés et variés sont de qualité et que les prix, calculés en fonction des ressources, sont accessibles à tous.

Pour égayer un peu cette période difficile, d’avril à mi-juillet, la Ville a même enrichi les plateaux-repas sans surcoût pour leurs bénéficiaires. Avec chaque jour, un potage et une part de fromage en plus par rapport au plateau repas « normal ». Pour faire face à l’augmentation de l’activité, un livreur supplémentaire a été recruté. Il a rejoint l’équipe qui se rend au domicile des bénéficiaires du lundi au vendredi, dans le respect des gestes barrières. « Encore plus que d’habitude, les livraisons des repas ont été l’occasion d’avoir une visite quotidienne pour les personnes isolées, qui avaient bien besoin d’être rassurées », poursuit Daniel Leleu. 

En période d’épidémie, ce service a été une aide précieuse pour limiter les déplacements en évitant de sortir pour faire les courses. Surtout que le portage des repas peut être mis en place de façon ponctuelle, en choisissant le nombre de repas livrés par semaine et sans engagement sur la durée. Plus d’infos pour en bénéficier : service portage de repas au 03 20 50 51 31 ou Point infos seniors au 03 20 49 57 49.

Une aide alimentaire renforcée 

Lors des deux confinements, en partenariat avec le Département et la Chambre d’agriculture, la Ville a distribué des paniers alimentaires pour les plus fragiles. 2 700 personnes isolées de Lille, Hellemmes et Lomme, bénéficiant d’aides du CCAS, ont été invitées à retirer des colis en décembre à deux reprises.

Des livres à votre porte 

Un portage de lecture à domicile a été mis en place dès juillet dernier par la Bibliothèque municipale en partenariat avec le CCAS. Ce service s’adresse aux résidents des Ehpad et aux seniors des résidences municipales locatives des Beigneaux et des Dintellières. Un questionnaire leur a été remis pour connaître leurs goûts littéraires et leurs besoins spécifiques (livres en gros caractères, livres audio…). À la Bibliothèque municipale, un service dédié se charge de préparer les sélections personnalisées (livres, CD, DVD, magazines, presse) pour les résidents. Un agent du CCAS assure les livraisons toutes les six semaines.

Juliette Sgard est chargée de la coordination de ce service. « À titre expérimental et depuis septembre, ce service de portage à domicile s’est aussi déployé dans les quartiers du Centre et de Vauban-Esquermes pour les personnes ayant des diffi cultés à se déplacer en médiathèque. » Plus d’infos sur le portage dans le Centre et à Vauban-Esquermes au 07 78 57 27 14  ou glebrun@mairie-lille.fr.



Lire aussi

Les bienfaits de l’intergénérationnelSolidarité

La résidence Rives mêle familles et seniors, valides et personnes en situation de handicap. Un lieu d'entraide et de solidarité. 

Voir
Le LOSC n’est pas resté en radeSport

Après sa défaite face à l’Ajax (1-2, le 18 février) jeudi dernier en Europa League, cette rencontre à Lorient est importante pour les Dogues. La v...

Voir
Aslan Karatsev au Play In Challenger
Le Play In Challenger de tennis à huis closSport

Le Play In Challenger de tennis, organisé par le Tennis Club Lillois Lille Métropole, qui a été annulé deux fois en 2020 par cause de Covid, aura...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer