Le Soroptimist : des femmes au service des femmes

Engagé dans le monde entier, le Soroptimist a un club lillois qui se bat, comme les autres, pour faire bouger les lignes, tomber les stéréotypes et améliorer la vie des femmes.

En 2018, lors d'une collecte de produits d'hygiène destinés aux femmes qui vivent dans la précarité.
En 2018, lors d'une collecte de produits d'hygiène destinés aux femmes qui vivent dans la précarité.

Partager sur :

Google+

Début des années 1920, aux USA, des femmes qui travaillent n’acceptent pas d’être interdites dans les clubs interprofessionnels où se tissent les réseaux. En réaction à ce machisme, elles créent le Soroptimist, une organisation non gouvernementale qui œuvre à améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants. Aujourd’hui, elle compte 3000 clubs répartis dans 130 pays dont la France.

À Lille, il a été fondé en 1938. « Nous nous engageons à la fois sur des projets de proximité et à l’échelle internationale », précise Irène Gierdal, sa présidente. « Le Soroptimist International dispose de représentantes auprès des agences des Nations Unies et participe à l’élaboration de politiques destinées à faire avancer la cause des femmes ».

La lutte contre les violences reste une priorité avec l’éducation et l’autonomie. « Depuis sept ans, en France, nous menons une opération nationale autour du cinéma, la projection d’un film permettant d’ouvrir le débat (*) », remarque Josette Burzinski, ancienne vice-présidente nationale toujours investie car « convaincue par la vérité et la nécessité de nos actions ».

Un combat sans relâche

Quels projets motivent le club du Soroptimist de Lille Métropole ? « Très proche de nous, nous avons soutenu deux étudiantes qui ont parcouru 8000 kilomètres en vélo en Amérique du Sud  pour permettre à des femmes de créer leur activité professionnelle grâce au micro-crédit », raconte Irène, « et, plus lointain, nous aidons régulièrement un orphelinat en République Centre Africaine ». Entre autres.

Et les deux femmes de rappeler avec fierté le prix décerné en 2005 au club lillois par la fédération européenne du Soroptimist International pour son autocollant rappelant l’importance du numéro d’appel national 39-19, que l’on soit victime ou témoin.

Bien sûr, il est partie prenante de la sensibilisation menée à l’occasion du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « C’est l’occasion de rappeler les situations intolérables qui perdurent à travers le monde et la nécessité de continuer le combat sans relâche  pour transformer la vie de toutes ces femmes et filles victimes », conclut Irène.

Par Valérie Pfahl

https://lille-metropole.soroptimist.fr/

 



Lire aussi

Budget participatif : le jury a délibéréCitoyenneté

Pour la deuxième année consécutive, la Ville de Lille consacre 1,5 million d’euros de son budget d’investissement au financement de projets portés...

Voir
Trail des remparts lillois
Trail des remparts lillois, acte 18Sport

Le 13 mars prochain, se déroulera le 18ème Trail Des Remparts Lillois, organisé par l’association Seven Sport Extrême Pour Tous, l’Asptt Lille Mét...

Voir
Le CCC a travaillé sur l'innovation culturelle et a rendu un avis. Ici, un Bal à Fives, rendez-vous proposé par la Ville.. © Daniel Rapaich
Le CCC porte la parole des citoyensCitoyenneté

Au CCC, on réfléchit et on débat dans l’intérêt général. Et on propose des avis, comme les trois qui ont été présentés samedi 8 février à l’occasi...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer