Le conseil municipal a délibéré

Consultez les délibérations présentées et adoptées lors du dernier conseil municipal, le vendredi 9 octobre 2020.

Partager sur :

Google+

En introduction du conseil municipal du 9 octobre 2020, la maire est revenue sur la gestion de la crise sanitaire à Lille, rappelant que les derniers indicateurs de l’Agence Régionale de Santé avaient amené le Gouvernement à placer la métropole lilloise en zone d’alerte maximale à compter de samedi 10 octobre pour une période de 15 jours, avec des conséquences directes sur les bars et les restaurants.

Les restaurants devront donc mettre en œuvre un protocole sanitaire renforcé que la Ville leur a présenté en amont de la décision gouvernementale sous forme d’une charte d’engagements de 13 points. Il s’agissait de leur permettre d’anticiper l’éventualité d’un passage de la ville en zone d’alerte maximale, avec la volonté de permettre aux restaurateurs de rester ouverts. Pour les bars, le passage en zone d’alerte maximale entraîne la fermeture pour 15 jours.

Depuis le début de la crise, la Ville poursuit les mêmes objectifs : assurer la pérennité de ce secteur économique majeur et de ses emplois tout en menant un combat déterminé contre la propagation du Covid-19. Ainsi, la Ville avait, dès la réouverture des cafés, bars et restaurants, le 2 juin dernier, pris des mesures fortes pour accompagner ces acteurs de la vie et de la convivialité lilloises dans leur reprise, et pour leur permettre de respecter le cadre sanitaire imposé par l’État, en étroite concertation avec l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie :

  • exonération des droits de terrasses pour toute l’année 2020,
  • extension de terrasses pour les restaurants,
  • piétonisations temporaires.

Le maire a rappelé plusieurs mesures prises par la Ville pour accompagner les Lillois, Lommois et Hellemmois dans cette crise, par exemple :

  • la distribution de 2 masques lavables pour chaque foyer,
  • la mise en œuvre de protocoles sanitaires stricts et adaptés dans les écoles afin d’accueillir en toute sécurité les élèves de maternelles et primaires en septembre,
  • et dans les EHPAD municipaux pour garantir la sécurité des résidents, du personnel et des visiteurs.      

Après avoir félicité la Ville de Grenoble, lauréate du prix Capitale Verte Européenne (1) Martine Aubry a indiqué que la Ville de Lille s’engage à rejoindre le réseau des Villes Vertes Européennes, qui va se constituer. Lille est déjà depuis 2008 adhérente du réseau des Maires pour le Climat et l’Energie.

(1) Lille, y concourant pour la première fois l’an dernier, avait fini à la deuxième place,

Lors de cette séance, le conseil municipal :

a voté une motion en faveur d’un moratoire sur le déploiement de la 5G à Lille

Présentée par le groupe Lille en commun, durable et solidaire, cette motion propose que la Ville de Lille « sursoie, sur son territoire, à toute autorisation d’implantation ou d’allumage d’antennes ‘test’ liées à la technologie 5G (…) au moins jusqu’à la publication du rapport de l’ANSES en 2021. » 

a voté l’attribution de subventions à des associations œuvrant dans les domaines de l’hébergement d’urgence, de la solidarité et de l’aide humanitaire.

La Ville a renouvelé sa convention avec le CMAO (Coordination Mobile d’Accueil et d’Orientation – 115 SAMU social) pour son action d’hébergement d’urgence. Ont été votées des subventions à plusieurs associations de solidarité telles que Le Secours Populaire, l’Ordre de Malte, Humanit’aide, Les Restos du cœur, L’île de solidarité, Eole, dont l’importance est majeure dans l’aide aux personnes démunies ou à la rue.

Le conseil municipal a également voté une subvention exceptionnelle en réponse à l’appel européen aux dons lancé par l’Association civile européenne de sauvetage en mer SOS Méditerranée.

a voté le versement de subventions à 110 associations bénéficiaires du fonds d’aide exceptionnel d’un million d’euros créé par la Ville dans le cadre des mesures liées à l’épidémie de Covid-19.

Les associations ont été touchées de plein fouet par la crise sanitaire, tant dans leur fonctionnement que dans leur organisation. Dans ce contexte, elles ont su s’adapter et maintenir leurs activités à chaque fois que cela était possible. De manière à répondre à leurs besoins, la Ville de Lille a maintenu leurs subventions et exonéré leurs loyers. Pour aller plus loin, elle a lancé un fonds d’aide exceptionnel aux associations d’un montant d’un million d’euros. Voté lors du conseil municipal du 12 juin, ce fonds d’urgence et d’accompagnement a pour objectif d’apporter un soutien rapide et significatif aux associations lilloises, lommoises et hellemmoises (ou toutes autres associations qui œuvrent sur ce territoire) afin de leur permettre de faire face aux conséquences économiques, financières et sociales de l’épidémie de Covid-19.

Au total, ce sont 110 associations (répondant aux critères d’attribution de l’aide) qui ont été ou seront aidées, soit via une convention avec la Fondation de Lille, soit via les subventions de la Ville de Lille.

a autorisé la signature de la convention entre l'Office français de la biodiversité et la Ville de Lille pour le projet européen Life ARTISAN (Accroître la Résilience des Territoires par l'Incitation aux Solutions d'Adaptation fondées sur la Nature) sur la période 2019-2027

Depuis plusieurs années, la Ville est engagée dans une action de débétonisation et de végétalisation de ses cours d’école portant, à ce jour, le nombre de cours végétalisées à 76 sur 79 écoles.

Afin d’aller plus loin et de renforcer la végétalisation de ses cours d’école, la Ville de Lille est partenaire du Projet européen Life intégré ARTISAN 2019-2027 sur le verdissement et le rafraichissement des cours d’écoles. Le chef de file en est l’Office Français de la Biodiversité (OFB). Ce projet exemplaire vise à créer des espaces verts et des îlots de fraicheur, par une meilleure infiltration des eaux pluviales, ou encore à sensibiliser les enfants aux enjeux écologiques et de biodiversité. La Ville s’engage ainsi à renforcer la végétalisation de ses cours d’école tous les ans sur la durée du projet et y consacrera un budget de 520.377 € (avec une contribution maximale de l'Union européenne, à hauteur de 60 %).

a autorisé la signature de la convention entre l'Association pour la prévention de la pollution atmosphérique (APPA) et la Ville pour le défi "une bonne qualité de l'air dans mon école" sur la période 2020-2021

Déjà engagée depuis 2012 dans le projet SCOL-AIR qui vise à améliorer la qualité de l’air intérieur de ses écoles, la Ville souhaite développer la sensibilisation de l’ensemble du personnel travaillant dans les écoles aux enjeux de l’air intérieur et de santé. La convention avec l’APPA permettra de mener dans les écoles volontaires une action relative à la qualité de l'air intérieur, sous forme d’un défi « une bonne qualité d’air dans mon école » via des sessions de formation aux bonnes pratiques.

a autorisé la signature d’une convention entre Greenflex et la Ville pour la rénovation énergétique d’écoles par la démarche EnergieSprong

Cette convention avec la société Greenflex porte sur la réalisation d’une étude économique sur certains bâtiments éducatifs de la Ville de Lille en recourant à la démarche EnergieSprong. Cette démarche permet de mener des projets de rénovations énergétiques à un niveau zéro énergie, à moindre coût, grâce à l’identification préalable de plusieurs bâtiments ayant des besoins semblables.

Au même titre que la rénovation de l’école Thierry Launay dans le quartier de Moulins, la Ville de Lille pourrait s’engager sur de nouveaux chantiers de rénovation énergétique globale.

a approuvé le principe d’extension du dispositif de vidéo-protection à Lille, Lomme et Hellemmes et la création d'un centre de supervision urbain

À ce jour, Lille compte plus de 4 500 caméras déjà réparties sur le territoire communal : 1 300 relèvent du domaine privé (dont 1 000 dans les commerces et zones commerciales) et 3 200 relèvent des autorités publiques (dont 2 000 dans les bus et métros). Parmi elles, la Ville de Lille et ses communes associées sont dotées de dispositifs de vidéo-protection

Pour répondre à la mise en œuvre de sa stratégie globale de sécurité et de tranquillité publique, la Ville de Lille étend son dispositif de vidéo-protection, en ayant recours à un déploiement proportionné de caméras là où cela est utile. Concrètement, 40 caméras fixes et 10 caméras mobiles seront implantées en 2021 et reliées à un Centre de Supervision Urbaine (CSU). Les caméras fixes seront implantées sur les zones à plus forts risques et/ou de fréquentation, tandis que des caméras mobiles seront installées sur les zones à risques occasionnels, permettant ainsi d’éviter « l’effet plumeau ». La Ville travaille en lien avec les services de la police nationale, dans le but de définir pour chaque endroit, les modèles les mieux adaptés.

Les périmètres d’implantation des caméras sont définis au sein d’un comité de pilotage présidé par le maire ou son représentant, comprenant la procureure de la République, le directeur départemental de la sécurité publique et le représentant de la sécurité de la MEL. Ce comité de pilotage a validé les premières implantations qui seront réalisées avant la création du CSU pour la fin du 1er trimestre 2021 sur les secteurs Masséna/Solférino, place des Reignaux et ses abords ainsi qu’à la Briqueterie, à Saint-Maurice Pellevoisin.

a voté le projet de réhabilitation et d'extension de la Halle de glisse et son plan financement 

Candidate pour accueillir les centres de préparation aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, la Ville de Lille souhaite réhabiliter la Halle de glisse, plus grand skatepark indoor au nord de Paris, et proposer de nouvelles surfaces de pratique, indispensables pour la préparation des athlètes olympiques.

Ce projet sportif, échelonné jusqu’en 2023, concerne la rénovation de la patinoire roller, du skatepark indoor et la création de nouveaux espaces sportifs en extérieur avec une piste de pumptrack pour le BMX et un skatepark extérieur ouvert aux artistes de graff.

>Consultez les comptes-rendus des précédentes séances du conseil municipal



Lire aussi

Le conseil municipal en vidéo

Les séances du Conseil Municipal sont publiques. L'ordre du jour fait l'objet d'un affichage à l'Hôtel de Ville et dans les mairies de quartier. V...

Voir
Les élections municipales

Si vous avez 18 ans, et si vous résidez à Lille, vous êtes appelé tous les 6 ans à élire vos conseillers municipaux au suffrage universel direct....

Voir
Conseil de quartier de Fives

Le Conseil de quartier de Fives est présidé par Sébastien Duhem, adjoint au maire.

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer