Le jardin Philippe l'Houblon inauguré

Le rond-point de la place Philippe Lebon se transforme en jardin à cultiver.

© Daniel Rapaich
© Daniel Rapaich

Partager sur :

Google+

Le rendez-vous est donné ce samedi 21 septembre à 10h pour l'inauguration. Le rond-point de la place Philippe Lebon (à Lille-Centre) est devenu beaucoup plus végétal.

Planter des légumes pour cuisiner une soupe le 25 novembre, trouver de la cendre de bois et des tuteurs en bambou, mobiliser des voisins pour fabriquer des nichoirs… Le collectif « Saint Michel en transition » , à l'origine de cette idée, a du pain sur la planche ! Son projet a été retenu parmi les dix-huit du premier budget participatif de la municipalité.

« C'est beaucoup de travail mais c’est une chance », résume Jean-Damien, l’un des habitants mobilisés pour créer le « jardin de Philippe l’Houblon ». Leur objectif : transformer entièrement le rond-point de la place Philippe Lebon en un espace de nature, lieu de partage et de convivialité.

« Entourés par des professionnels de la mairie et rejoints par plusieurs partenaires du secteur, nous avons déjà bien fait avancer les choses », remarque Jean-Damien. Trois îlots sont concernés.

Celui proche de l’église a vu l’installation de bacs à planter, d'un compost et d'une réserve d’eau. Celui dédié à la biodiversité, "petit labo » de transition écologique, se transforme progressivement sous les coups de pioches et de bêches des riverains, des écoliers, du personnel municipal. Et le troisième site, sous l’œil bienveillant de Pasteur statufié, deviendra un espace de rencontres.



Lire aussi

Le cœur de Lille mis en lumière

Samedi 25 janvier à 18h30, la mise en lumière de la place du Général-de-Gaulle, de la place du Théâtre, de la Vieille Bourse et de l’îlot Beaurega...

Voir
Rue de Gand
Une collecte des déchets mutualiséeCommerces

Depuis décembre 2017, un camion à double compartiment du prestataire Esterra, collecte chaque jour les déchets des commerçants de la rue de Gand. 

Voir
Un précurseur du bio à Wazemmes ! Commerces

« Quand je me suis installé sous les halles de Wazemmes il y a trente ans, j’étais un Ovni sur la place du marché ! » s’amuse aujourd’hui Benoît C...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer