Le premier chantier OFS démarre

Lille accueille les 15 et 16 novembre, la première plénière du réseau national des Offices fonciers solidaires. Deux journées d’échanges autour d’un dispositif pour acheter moins cher son logement. Le projet Cosmopole avec 15 premiers logements démarre à Lille.

Partager sur :

Google+

Depuis de nombreuses années, la Ville de Lille a fait du développement du logement à des prix abordables une priorité. Sur les 10 000 logements construits au cours de ce mandat, 1 250 l’ont été en accession aidée.

Franchissant un nouveau pas, Lille a été la première ville de France à lancer un organisme de foncier solidaire (OFS).  « Le constat est simple, si les prix du logement sont élevés, c’est souvent parce que le foncier, c’est-à-dire le sol où sont construits les appartements et les maisons, coûte cher et en particulier dans le centre-ville », explique Audrey Linkenheld, conseillère municipale déléguée au plan lillois de l’habitat. « Avec ce nouveau dispositif, le prix du foncier est dissocié du prix global du logement qui de ce fait est vendu moins cher ».

D’autres villes ont été séduites par l’idée et proposent à leur tour ce dispositif aux futurs acquéreurs dont les revenus sont modestes. « L’OFS répond à un besoin et complète aussi une palette d’outils qui existent déjà pour produire du logement abordable », continue l’élue.

Cette première plénière a rencontré un vif intérêt avec un nombre important de représentants venus de toute la France métropolitaine mais aussi d’Outre-mer.

Parmi eux, des collectivités locales, des organismes de foncier solidaire, des fédérations des coopératives HLM, des établissements publics fonciers, des bailleurs sociaux, des banques, des notaires... tous engagés pour le logement durable abordable.

L'OFS : comment ça marche ?

Avec ce dispositif, le foncier reste propriété de l’OFS. Les acquéreurs ne payent que le logement et sont locataires du foncier. Pour autant, ils sont pleinement propriétaires de leurs logements. Il faut juste respecter quelques conditions :

• occuper  soi-même le logement ;

• remplir des conditions de ressources. Pour 2 personnes c’est 44.100€ de revenu annuel net imposable maximum et pour 4 personnes, 57.331 € maximum ;

• revendre dans les mêmes conditions que celles auxquelles on a acheté ;

• payer un loyer modique pour le foncier (1€ / m² / mois).

Le chantier du premier projet a été lancé. Quinze premiers appartements neufs ont été commercialisés avec l’opération Cosmopole. L’immeuble est situé rue Jean Bart, en plein centre-ville, juste à côté du parc Jean Baptiste Lebas. C’est Finapar associé à Vilogia qui mène ce projet qui comptera à terme 210 logements neufs dont 30% de logements sociaux. La rénovation de l'ancienne Faculté de Médecine et de Pharmacie de Lille (œuvre de l'architecte Carlos Batteur) sera menée par l'agence d'architecture RED CAT ainsi que par Étienne Sintive, architecte du patrimoine.



Lire aussi

impasse gutenberg
Ilôt Gutenberg-Poissonnier : une parcelle sans propriétaireTravaux / Projets urbains

La Ville de Lille et la Métropole Européenne de Lille ont acquis la maîtrise foncière quasi-totale de l’ilôt Gutenberg-Poissonnier dans le cadre d...

Voir
La cité administrative déménageraAdministration

C’est officiel. La cité administrative va quitter le centre-ville pour rejoindre le boulevard de Strasbourg. Ouverture des nouveaux lieux prévue p...

Voir
Deûle-photo
Bras de la Barre : appel à projetTravaux / Projets urbains

Les Voies Navigables de France lancent un appel à projet pour développer les activités économiques sur le «bras de la Barre», à proximité du bois...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer