Le zoo par tous les sens

Le parc zoologique propose encore une visite sensorielle le 23 novembre dans le cadre du mois de l’accessibilité. Et il reste des places !

Découvertes tactiles lors de la visite sensorielle au zoo avec, comme ici, la laine de l'alpaga. © Guilhem Fouques
Découvertes tactiles lors de la visite sensorielle au zoo avec, comme ici, la laine de l'alpaga. © Guilhem Fouques

Partager sur :

Google+

« C’est quoi ce bruit » ? Dalila et Sofiane ont fait une halte devant un enclos de volatiles. « C’est le claquement du bec des grues », précise Aurore, animatrice. Découverte un peu inhabituelle dans le zoo lillois en ce samedi matin. Dans le cadre du mois de l’accessibilité, le parc a mis en place des visites sensorielles (*). « Nous avons reçu le programme par l’UNADEV (union nationale des aveugles et déficients visuels), et été  tout de suite intéressés par ce rendez-vous », remarque Dalila.

Toucher, écouter, sentir...

Bras dessus, bras dessous avec Sofiane et cannes blanches en main, ils apprécient ce parcours qui fait appel à d’autres sens que la vue. Toujours du côté des oiseaux, Aurore leur tend une plume de chouette, « à la fois rigide et douce » au toucher. « Ainsi, l’air glisse sur ses plumes et lui permet de voler silencieusement pour mieux attraper ses proies », explique l’animatrice.

Explications et manipulations d’objets sont ainsi proposées tout au long de cette visite dont profitent aussi Samuel, Jean-Louis et Mustapha, venus avec l’association des Papillons Blancs qui prend en charge les personnes en situation de handicap mental.

Enthousiasme devant l’enclos du porc-épic auquel Sofiane jette quelques granulés qui « ressemblent à des biscuits apéro au toucher » pendant que Dalila explore des doigts le piquant du grand rongeur. Un peu plus loin, le couple s’interroge sur les cris poussés par deux binturongs, mammifères herbivores. « Ils s’impressionnent pour prendre la place au sommet du plus haut rocher », décrit Aurore.

Plaques tactiles et autres équipements accessibles

Devant l’île des gibbons, Dalila explore la plaque tactile pour percevoir le bras très long ou le pouce opposable des primates originaires d’Asie avant d’examiner la laine de l’alpaga qui gambade dans le parc des espèces d’Amérique du Sud.

« C’est vraiment très intéressant, cette visite nous permet de découvrir le zoo autrement », résume Sofiane après avoir… caressé l’iguane de plus d’un mètre spécialement sorti de son enclos par le soigneur, le « clou » de la matinée !

Depuis plusieurs années, l’équipement lillois développe son accessibilité aux personnes en situation de handicap avec :

  • des équipements destinés au public malvoyant et non-voyant : une douzaine de planches tactiles permettent d’appréhender le profil de l’animal, la texture de sa peau ou encore sa zone de répartition dans le milieu naturel.
  • des équipements destinés au public malentendant : grâce à des boucles magnétiques, toutes les activités encadrées par les animatrices du parc zoologique sont aujourd'hui accessibles sur simple demande lors de la réservation.
  • un parcours accessible aux personnes à mobilité réduite (la présence d’un accompagnateur est cependant obligatoire, en raison de la déclivité importante dans certaines parties du parc. Des fauteuils roulants sont également disponibles sur demande à l'entrée du zoo.

Par Valérie Pfahl

(*) Il reste encore des places pour la visite du samedi 23 novembre, de 10h30 à 12h. Inscription : animzoolille@mairie-lille.fr ou 03 28 520 420. Tarif : 6/8 euros


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer