Leçon de vie

La vie n'a pas épargné Adolpha Van Meerhaeghe. Aujourd'hui, cette Lilloise septuagénaire partage sa joie de vivre sur scène et à l'écran. 

Adolpha

Partager sur :

Google+

Son prénom évoque une période noire de l’Histoire. Et la vie a peu souri à cette femme haute en couleur qui a grandi à Lille-Moulins. Pourtant, Adolpha Van Meerhaeghe est pleine d’entrain. « J’ai commencé à marcher qu’à 5 ans et demi à cause de ma décalcification des os », lâche-t- elle avec l’accent ch’ti qui fait sa fierté.

« Ma mère buvait, elle ne voulait pas de moi », ajoute-t-elle, sans filtre. Elle a 12 ans lorsqu’elle dénonce son père pour attouchements. Sa mère la met temporairement à la porte. « J’ai ouvert ma gamelle et ça lui a pas plu », explique Adolpha, attablée dans son modeste appartement de Lille-Sud. « Il neigeait et je mangeais dans les bacs à ordures », précise-t-elle. Des années plus tard, la mère de cinq enfants sombre dans l’alcool après avoir quitté son mari qui la maltraitait. En 1987, Adolpha est incarcérée pendant onze mois pour avoir abattu son second mari qui la battait, lui aussi. En prison, elle décide d’écrire son histoire, pour l’achever quelques années après, rue des Mésanges à Lille. « Je pleurais beaucoup, comme si quelque chose était parti en moi », se souvient cette arrière-grand-mère de sept petits-enfants. Comme elle le dit si bien, elle a « frôlé les portes de l’enfer, sans y entrer ».

Jusqu’au jour où l’autobiographie tombe entre les mains de Nicolas Grard, dirigeant d’une troupe de théâtre de rue à Roubaix. Sa femme n’est autre que l’actrice Corinne Masiero, alias « Capitaine Marleau ». Touchée par l’histoire d’Adolpha, la comédienne la rencontre à Lille-Sud. Les deux Nordistes ne se quitteront plus. « Ça fait quatre ans que je fais du théâtre, j’adore ! » explique la dame, enjouée. Sur les planches, à travers la région, Adolpha joue sa propre histoire dans Une vie bien renger d’Adolpha, au côté de Corinne Masiero.

La septuagénaire prend plaisir à jouer la comédie, chanter, se déguiser et à faire rire le public. « J’ai plus de chaleur sur scène que j’en ai dans la vie » avoue-t-elle. Les affiches de son spectacle tapissent les murs de son salon. « Je prépare une pièce avec ma petite-fille, je chanterai des chansons de Piaf », s’amuse-t-elle. Les projets se multiplient. En 2018, le septième art lui ouvre ses portes. Elle tourne dans la comédie sociale Les Invisibles, de Louis-Julien Petit, auprès de Corinne Masiero, mais aussi d’Audrey Lamy. « Quelle partie de plaisir, je me suis éclatée ! » s’exclame-t-elle.

Paresser devant la télévision, très peu pour elle. Adolpha a besoin de s’exprimer, de partager. Riche de son expérience, elle incite femmes et enfants à parler de leur mal-être. Elle se rend dans des foyers pour y animer des ateliers d’art brut. Son autre passion. Elle fait découvrir au jeune public et aux personnes en situation de handicap ses talents pour la réalisation d’animaux en papier mâché. Chez elle, c’est l’arche de Noé version recyclage créatif. Gorille, rhinocéros, vache, cheval… elle expose ses animaux tels des oeuvres d’art. « Ma petite-fille adore le cobra ! » s’écriet-- elle gaiement, en brandissant l’animal coloré. Tandis qu’elle projette d’agrandir sa
collection de « bêtes sauvages », le cinéma continue de lui sourire, avec de nouveaux tournages prévus cet été et à la fin de l’année.

Si elle envisage de quitter Lille ? Pas vraiment. « J’aime Lille, c’est mon patelin ! » assure-t-elle. Adolpha sera toujours Adolpha.

Par Elwina Podevin



Lire aussi

A la découverte de Lille aux trésorsCulture

Une nouvelle fois, vous pourrez découvrir Lille d'une manière originale avec l'Urban Rando Cyclo ce dimanche 25 août. Un rendez-vous du B'Twin Ch'...

Voir
Devenez passeurs de poèmesCulture

Durant une soirée spéciale week-end « Eldorado », les Lillois vont devenir passeurs de poèmes. Inscrivez-vous si vous souhaitez participer à cette...

Voir
Lille MystérieuseCulture

Cet été (du 13 juillet au 30 août), découvrez Lille et son cœur de ville de manière originale grâce à un jeu de piste sur l'application Hackeo ave...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer