Les Lillois ont du talent #2 (partie 1)

Ils sont nés à Lille, habitent Lille ou entreprennent à Lille. Leur dynamisme, leur engagement, leur savoir-faire, leurs initiatives font rayonner notre ville. Après une première saison en hiver dernier où 59 Lilloises et Lillois ont été mis à l'honneur, découvrez en ville les 34 nouveaux portraits de cette seconde édition 2018 ! 

Partager sur :

Google+

Ils sont entrepreneurs, commerçants, athlètes, artistes, médecins, enseignants, chercheurs, personnalités du monde associatif… La Ville a souhaité les mettre en lumière pour leurs initiatives audacieuses. À l'occasion du second volet de cette campagne, 34 professionnels sont actuellement sous le feu des projecteurs. Découvrez dans cette page : 

Fondateur de la laverie gourmande Wash & Co Xavier Damie

Faire une lessive tout en savourant un milkshake fait maison ? Confier votre linge à des professionnels le temps de vous détendre et de déguster un bagel préparé avec des produits frais ? C’est le pari audacieux de Xavier Damie, ex-attaché commercial. « L’idée m’est venue simplement lorsque je suis passé devant une laverie où les clients s’ennuyaient », explique-t-il.

Situé au croisement des rues Gambetta et Solférino, Wash&Co est la combinaison surprenante d’un coffee shop et d’une laverie équipée de machines écologiques. Un lieu convivial où l’on peut apporter ses produits de nettoyage, en acheter, profiter des conseils des trois salariés, bouquiner ou se restaurer. Le leitmotiv de Xavier : « prendre soin des gens, de leur linge et de la planète », en toute gourmandise.
washandco.fr

Provocateur de projets solidaires Julien Pilette

Son dernier projet ? Avoir mobilisé dans toute la France plus de 200 000 personnes. C’était pour la première édition du World Clean up day, grande opération de nettoyage des espaces publics. Avant cela, Julien Pilette a initié des plantations potagères dans les rues (« la guérilla potagère »), construit sa maison en bois, lancé en 2007 Gecco, qui recycle les huiles de friture en carburant. Entre autres.

Car le presque quadragénaire fourmille d’idées. « Ma force, c’est de savoir fédérer pour monter des projets qui aient du sens et dans la bonne humeur », résume-t-il. « Pour avancer, il ne faut diaboliser personne et développer des projets favorables à l’économie, au social et à l’environnemental. Je suis persuadé que c’est possible. »
gecco.fr

Vive la bistronomie ! Alexandre Suergiu & Annabelle Lévêque

Il officie en cuisine, elle à la pâtisserie. Ils ont repris l’an dernier les 24 couverts des « Ephérites », un mot qu’on cherchera en vain dans le dictionnaire. Annabelle Lévêque et Alexandre Suergiu y font de la bistronomie. « Un compromis entre le bistro et la gastronomie, à base de produits frais, souvent bios et locaux, dans une carte réinventée chaque semaine », résume le tandem.

La pâtissière était styliste, le chef prof d’italien. Ils ont tout quitté pour se former à l‘école de cuisine Ferrandi. Lui : « c’est un métier difficile mais sans routine. Changer d’ardoise chaque semaine, surprendre et séduire les clients, c’est ce qui nous porte ». En quelques années, ils se sont inscrits dans un paysage gastronomique lillois en plein renouveau : « on a tous 25 à 35 ans, on s’envoie mutuellement des clients ».
auxepherites.com

Boucher de qualité François Evrard

Le mot « collection » qui s’affiche sur la devanture de la rue Gambetta n’est pas là par hasard. François Evrard a une « vision haute » de sa profession. Pas forcément destiné à reprendre l’affaire familiale créée dans le Douaisis par son grand-père en 1938, il est revenu donner un coup de main au décès de son père en 1989. C’est là, à 20 ans, qu’il s’est pris de passion pour ce « beau métier, riche et complet ».

François Evrard connaît tous les éleveurs, « respectueux de la nature et du bien-être animal » chez qui il sélectionne ses produits. Installé à Lille depuis 14 ans, ce diplômé de l’école hôtelière de Paris « adore Wazemmes, le ventre alimentaire de la ville qui regroupe beaucoup de commerces alimentaires de qualité ». Aujourd’hui, il défend l’idée du « moins manger mais mieux manger ».
maisonevrard.com

Blogueuse " Les Cachitteries de Lille" Aurélie Tirloy

Sur son blog, Aurélie Tirloy fait découvrir les bons plans de Lille. Avec sa complice Marion Ragot, elle écume la ville depuis quatre ans pour partager ses coups de cœurs comme les restos et autres boutiques. Tout commence en 2014. Aurélie a quitté Lille depuis sept ans. À son retour, elle redécouvre la capitale des Flandres sous un œil nouveau. « Lille avait tellement changé.

Il y avait de nouveaux commerces et surtout de nouveaux concepts. Lille est devenue une ville réceptive où les gens ont envie de tenter de nouvelles expériences. » Avec son blog, elle invite les Lillois à sortir des sentiers battus, « car nous allons souvent dans les mêmes endroits où nous avons nos habitudes. » Prochainement, Aurélie prévoit d’organiser des événements festifs baptisés « Le Gueuleton » dans des lieux atypiques. lescachotteriesdelille.com

Dessinateur urbain Vincent Lelièvre, dessinateur urbain

Enfant, il dessinait des petites maisons. Depuis, ce sont des cités imaginaires entières. Sa patte a séduit l’Office de tourisme pour qui il a revisité le plan de Lille en 25 bâtiments emblématiques. La SNCF lui a demandé un plan géant pour orienter les usagers de Lille Flandres. 

Ce parfait autodidacte a longtemps dessiné pour lui, avant de s’exposer sur Instagram. 31 000 abonnés le suivent. « Ça me touche que mon travail soit apprécié. Pour échanger avec ma communauté, je lance des jeux de pistes. Je mets un dessin dans Lille, je donne des indices et celui qui le trouve le garde. » Il ne fait pas de plan, démarre par un immeuble, avance progressivement. Uniquement en noir et blanc, ses dessins invitent à une réflexion sur l’urbanisme de demain. vincentlelievre.com

>Découvrez la deuxième partie des portraits Les Lillois ont du talent #2



Lire aussi

Apprendre la danse, la musique et le théâtreEnfance et famille

La Ville de Lille propose à tous un véritable parcours artistique, avec la possibilité d’apprendre la musique, la danse et le théâtre. Les inscrip...

Voir
Expo Golden Room, Eldorado, Palais des Beaux-Arts. Photo A. G.
Golden Room : rêve ou enfer ?Culture

Dorées et scintillantes au premier abord, les œuvres exposées pour Golden Room au Palais des Beaux-Arts se révèlent problématiques et parfois déra...

Voir
impasse gutenberg
Ilôt Gutenberg-Poissonnier : une parcelle sans propriétaireTravaux / Projets urbains

La Ville de Lille et la Métropole Européenne de Lille ont acquis la maîtrise foncière quasi-totale de l’ilôt Gutenberg-Poissonnier dans le cadre d...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer