Les Lillois ont du talent #2 (partie 4)

Ils sont nés à Lille, habitent Lille ou entreprennent à Lille. Leur dynamisme, leur engagement, leur savoir-faire, leurs initiatives font rayonner notre ville. Après une première saison en hiver dernier où 59 Lilloises et Lillois ont été mis à l'honneur, découvrez en ville les 34 nouveaux portraits de cette seconde édition 2018 ! 

Partager sur :

Google+

Ils sont entrepreneurs, commerçants, athlètes, artistes, médecins, enseignants, chercheurs, personnalités du monde associatif… La Ville a souhaité les mettre en lumière pour leurs initiatives audacieuses. À l'occasion du second volet de cette campagne, 34 professionnels sont actuellement sous le feu des projecteurs. Découvrez dans cette page : 

Vincent Lengagne Vincent Lengagne

À raison de 100 000 kilomètres par an, cet ex-commercial de chez Michelin domicilié à Lille s’est rendu compte, à la naissance de son fils Archibald, en 2014, qu’il ne passait pas assez de temps auprès des siens. Il a décidé, du jour au lendemain, de changer radicalement de vie et de prendre soin de la planète.

« En quittant mon poste, je n’avais qu’une envie, monter un projet en vélo qui ait du sens », explique Vincent Lengagne. C’est comme ça qu’est née en 2016 la Vitrocyclette, petite entreprise spécialisée dans le nettoyage des vitres. Aujourd’hui, trois salariés, bientôt quatre, sillonnent la métropole pour répondre aux besoins des professionnels comme des particuliers. lavitrocyclette.fr

Claire-Noël Bigay Claire-Noël Bigay

« Dans cette région, nous n’avions aucune collaboration avec les entreprises, j’ai relevé le défi ! » Il y a trois ans, Claire-Noël Bigay a quitté l’Isère pour venir dans le Nord avec, à l’esprit tous les clichés qui collent au département. La directrice de la plate-forme de recherche CEA-Tech (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) dans les Hauts-de-France a posé ses valises à cinq minutes d’EuraTechnologies, où se situent ses bureaux.

Depuis son arrivée, Claire-Noël Bigay a fait décoller les statistiques avec près de 200 industriels rencontrés. Désormais, le CEA Tech joue son rôle de catalyseur et d’accélérateur d’innovation auprès de 60 d’entre eux. cea-tech.fr

Brigitte Rose Brigitte Rose

L’Opéra est allé la chercher dans sa Franche-Comté natale pour sa réputation dans l’univers du chant choral et comme spécialiste de la voix de l’enfant. En quatre ans, Brigitte Rose a adopté Lille et Lille le lui rend bien ! Elle a mis en place et dirige le projet « Finoreille ». Sous sa houlette, 250 enfants de 8 à 12 ans, de toute la région, suivent des ateliers de pratique vocale pour ensuite se produire « sur la scène prestigieuse de cette grande maison » qu’est l’Opéra de Lille.

Modeste, si Brigitte Rose accepte d’être ainsi exposée, c’est pour « mettre en lumière cette aventure musicale et humaine et tous ceux qui y participent ». Et l’artiste de résumer ainsi l’amour de la musique qu’elle se plaît à transmettre : « on touche à l’intime de l’être, à la fois au corps et à l’esprit ». opera-lille.fr

Mélia Delplanque

Mélia Delplanque

Construire pour construire, pour Mélia Delplanque, c’est «niet» ! En partant de ce postulat, cette jeune architecte diplômée en 2007 a créé, dans la foulée, le collectif des Saprophytes avec notamment trois autres architectes et deux paysagistes. Ou comment réinventer un métier qui, pour elle, perdait de sa matière.

Une année à Bruxelles pendant son cursus dans le cadre d’un programme Erasmus, une autre à Sao Paulo juste après ses études dans une coopérative d’architectes l’ont confortée dans son itinéraire. Mélia Delplanque et ses amis répondent bien sûr aux appels d’offre – encore faut-il qu’ils aient du sens –, mais travaillent aussi sur la question de l’autoconstruction, du réemploi des matériaux et de l’agriculture urbaine. les-saprophytes.org

Laëtitia Chapeh et Héloïse Mansuy Laëtitia Chapeh et Héloïse Mansuy

Elles sont arrivées toutes les deux lors du précédent exercice, l’été dernier pour Héloïse Mansuy, et lors de la trêve hivernale pour Laëtitia Chapeh. Venant respectivement de Metz et de Lituanie, les deux défenseures lilloises se sont très facilement fondues dans le collectif nordiste.

Aujourd’hui, l’une comme l’autre sont devenues des titulaires indiscutables à leur poste, et le LOSC compte sur elles, comme elles comptent sur le club pour franchir un palier. Toutes les deux sont internationales. Si la première, à 21 ans, rêve de se construire un palmarès à Lille, la seconde, à 31 ans, aimerait pouvoir y finir sa carrière. « Ici, en termes d’infrastructures, on a tout pour réussir », confie l’ex-Messine, « et la ville est remarquable », complète sa partenaire.

Michael Bruniaux et Martin Ducroquet Michael Bruniaux et Martin Ducroquet

Ils se sont rencontrés de manière fortuite à EuraTechnologies. Martin Ducroquet, 45 ans, développe des applications pour tablette pour le grand public autour de la cuisine, et Michael Bruniaux, 40 ans, ingénieur en électronique et informatique, travaille sur des objets connectés avec différentes start-up.

Tous les deux se sont découvert des atomes crochus lors de rencontres informelles au cœur de l’écosystème, et ont vite eu envie de travailler ensemble. C’est comme ça qu’est née en janvier 2016 Sencrop, leur entreprise spécialisée dans les stations météos connectées à destination du monde agricole. Depuis, près de 4 000 produits de ce type ont déjà été écoulés dans le monde entier. Et ce n’est qu’un début ! sencrop.com

Mila Monnenteuil Mila Monnanteuil

Spectatrice d’une compétition de BMX à l’âge de quatre ans, elle a eu envie d’essayer, deux ans plus tard. Depuis, Mila Monnanteuil n’a plus lâché le vélo et a très vite progressé. Aujourd’hui, du haut de ses douze ans, elle enchaîne les titres. Sextuple championne des Hauts de France, 2e en coupe d’Europe et 9e aux championnats du monde (entre autres), elle vise… la plus haute marche internationale !

Entièrement sponsorisée par une « team américaine », la collégienne voyage dans le monde grâce à ce « sport de glisse très fun, où tu as des sensations quand tu vas vite et quand tu fais des envolées ». Avec une insatiable envie, elle s’entraîne dix heures par semaine au LUC BMX, le club où elle a commencé. luc.asso.fr/fr/bmx

>Découvrez la dernière partie des portraits Les Lillois ont du talent #2



Lire aussi

Enfants en visite dans le dortoir du musée
Art en fête !Culture

Tu aimes l'art et les jeux, la fête et les défis... Participe à cet amusant parcours au cœur des collections du musée.

Voir
Les Hôpitaux du Vieux-LilleTourisme et patrimoine

L’association du Musée Hospitalier Régional vous propose des visites guidées permettant de découvrir la richesse historique et architecturale du p...

Voir
L'hospice général de LilleTourisme et patrimoine

L’association du Musée Hospitalier Régional vous propose des visites guidées permettant de découvrir la richesse historique et architecturale du p...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer