Paradis perdu

Exposition fresques et dessins de María Isabel RUEDA à l'Espace Pignon du 25 avril au 24 mai.

Exposition dans le cadre d'Eldorado lille3000.

Partager sur :

Google+

L’idée de paradis a toujours été interprétée dans la culture visuelle comme un espace où peut se dérouler ce qui ne serait pas possible autrement, un espace où la logique de notre existence peut se renverser possiblement en notre faveur. Sorte d’utopie, le paradis est ici un univers idyllique où nous déposons des désirs, parfois jusqu’à la perversion, capables de redéfinir notre relation au quotidien.

L’oeuvre de María Isabel Rueda (Carthagène, Colombie, 1972) explore ce désir d’imaginer d’autres lieux, où la nature et le corps féminin dialoguent de manière homogène et se déploient dans le champ du dessin jusqu’à en déborder. Ces images sont le résultat des notes rédigées par l’artiste pendant ses voyages tels des morceaux de vie quotidienne qu’elle décompose. Créant des ambiances qui mettent en tension l’étrangeté du familier, l’intimité à nu et la solitude, accentuée par la saturation de la couleur noire, le visiteur plonge alors lui aussi dans des, ses, paradis perdus.

Commissariat : Dorothée Dupuis


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer