Pasteur Lille lutte contre la tuberculose

100 ans après la découverte du BCG, l’Institut Pasteur de Lille rouvre des tubes contenant les souches originelles du vaccin pour en développer une nouvelle version plus efficace.

Partager sur :

Google+

C’est une première historique : un siècle après la découverte du BCG (vaccin le plus administré au monde, par Albert Calmette et Camille Guérin à l’Institut Pasteur de Lille), des chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille ont rouvert des tubes contenant les souches originelles du BCG (Bacille Bilié de Calmette et Guérin), afin de procéder au séquençage de leurs génomes et faire progresser les connaissances pour développer une nouvelle version du vaccin, plus efficace contre la tuberculose.

Se rapprocher du vaccin originel

Les souches actuelles du vaccin – dérivées du BCG originel - ne protègent pas des formes les plus fréquentes de la maladie et ne préviennent pas sa transmission. Elles ne permettent donc pas d'enrayer l'épidémie mondiale. Le groupe de recherche du Docteur Philip Supply a procédé à un prélèvement et à l’analyse du matériel génétique, ainsi qu’à une tentative de remise en culture de ces souches.

1,7 million de morts en 2016

La tuberculose : l’une des dix premières causes de mortalité dans le monde. Cette maladie tue plus que le sida ou la malaria et reste la maladie infectieuse la plus mortelle. Contagieuse, elle est causée par une bactérie (Mycobacterium tuberculosis6) qui touche le plus souvent les poumons, mais parfois aussi d’autres organes ou parties du corps, comme les reins, les ganglions et les os. Avec près de 5 000 morts par jour dans le monde, le combat contre cette maladie est un enjeu crucial de santé publique.

Selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), un quart de la population mondiale est porteuse d’une infection tuberculeuse latente, et plus de 10 millions de personnes dans le monde ont développé la maladie. 1,7 million en sont mortes en 2016. Mais la lutte contre la tuberculose se heurte à un immense défi, commun à un grand nombre d’autres atteintes bactériennes: enrayer l’expansion mondiale de la résistance aux traitements antibiotiques. Selon les chiffres de l’OMS, près de 500 000 personnes ont contracté une tuberculose multirésistante en 2016, dont moins d’un quart ont été diagnostiqués et traités, avec une issue fatale pour 190 000 malades.



Lire aussi

Mon combat pour le cœur des femmes

Mon combat pour le cœur des femmes : agir avant qu’il ne soit trop tard" est une conférence du Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue, présidente d...

Voir
journal de l'égalité salariale 25 mars 2019 Lille
Retraites homme/femme : l’inégalité aussi !Citoyenneté

Ce 25 mars, c’est la journée de l’égalité salariale. Rendez-vous pour une conférence sur le thème des retraites.

Voir
Des chefs dans l'assiette des seniors !Seniors

Rendez-vous le 29 avril pour une conférence autour de l’alimentation destinée aux seniors. Au programme : ateliers, infos, animations et deux gran...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer