Pierre de Saintignon en 11 dates

La biographie de Pierre de Saintignon, disparu le 9 mars. Le premier adjoint au maire de Lille a été chef d’entreprises, directeur d’associations, conseiller ministériel et élu local.

Réunion de bilan de mi-mandat

Partager sur :

Google+

L’insertion, l’emploi, le rayonnement de Lille, de sa métropole et de la Région ont été au cœur des vies multiples de Pierre de Saintignon. Alors qu’un registre de condoléances est ouvert en mairie en hommage au premier adjoint, disparu le 9 mars, retour sur son parcours.

  • 1948 : naissance à Angers. Il souffre d’une lourde dyslexie, qu’il combat notamment par l’équitation. « Cette épreuve intime lui avait très tôt appris qu’à force de volonté et de pugnacité, on pouvait franchir les plus grands obstacles. L’isolement, la différence ne furent jamais une fatalité à ses yeux», a commenté Martine Aubry.
  • 1977 : arrivée à Lille. Il est directeur de l’Association départementale du Nord pour la sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence (ADNSEA) association de protection de l’enfance. Il y développe notamment de nouvelles actions de lutte contre la toxicomanie.

    1978 : création de sa première entreprise d’insertion, Réabat Bâtiment, au sein de l'ADNSEA

  • 1987 : création avec André Dupon de Vitamine T, qui regroupe les entreprises d’insertion de l’ADNSEA. Plus de 35.000 personnes ont été réinsérées depuis grâce à Vitamine T qui compte aujourd’hui une vingtaine de filiales. Pour Pierre de Saintignon, « l’économie se nourrit du social et le social enrichit l’économie ». Vitamine T est devenu un leader exemplaire de l'insertion tourné vers les services, l’écologie, l’économie sociale et solidaire.
  • 1991 : il rejoint Martine Aubry au ministère du Travail. Il avait déjà participé à la création du revenu minimal d’insertion aux côtés de Michel Delebarre, ministre des Affaires sociales, en 1988. Pierre de Saintignon, alors directeur général de Darty, participe aux grandes politiques de l’emploi des années 80 et 90 : l’économie sociale et solidaire, l’insertion par l’économique, les travaux d’utilité collective, les contrats emploi solidarité, les emplois jeunes. Il contribue à la loi contre l’exclusion.
  • 1996 : création avec Michel Falise du Conseil communal de concertation. Pierre de Saintignon imagine aussi les ateliers d’urbanisme et présidera tout au long de ses mandats des dizaines de forums citoyens et plus de 200 réunions publiques.
  • 1998 : élu au conseil régional. Il en devient premier vice-président au développement économique entre 2010 et 2015. Acteur fervent du dialogue social, il monte régulièrement au front pour défendre l’emploi dans la région : le sauvetage de la cristallerie d’Arques, la reprise de La Redoute, la ré-industrialisation du site de la SEITA aujourd’hui occupé par B’Twin Village.
  • 2001 : aux côtés de Martine Aubry, il est premier adjoint délégué aux finances, au développement économique, aux affaires militaires, au casino et à la gestion du patrimoine privé.
  • 2009 : inauguration d’EuraTechnologies. Pierre de Saintignon a été le premier à rêver, sur la friche industrielle Leblan Lafont, un écosystème d’entreprises numériques qui ferait rayonner la métropole lilloise. Ce pôle d’excellence, qui n’en finit pas de grandir, accueille aujourd’hui 300 entreprises et 4000 salariés.
  • 2011 : création du circuit court. Parce que deux-tiers des offres d’emploi ne passent pas par Pôle Emploi, Pierre de Saintignon imagine ce réseau qui met en contact direct, au cœur des quartiers, des dirigeants d’entreprises et des jeunes cherchant du travail dans la métropole lilloise.
  • 2015 : tête de liste du Parti socialiste aux élections régionales, Pierre de Saintignon, arrivé en 3e position, se désiste au deuxième tour pour empêcher la victoire du Front national.

>Retrouvez le communiqué de presse de Martine Aubry



Lire aussi

Le Conseil municipal a délibéréMairie

Consultez les délibérations sur les affaires de la Ville de Lille adoptées lors du dernier Conseil municipal, le jeudi 4 avril 2019.

Voir
Notre action pour la propreté

La Ville déploie d’importants moyens humains et matériels pour assurer la propreté de l’espace public. Mais le bon niveau de propreté d’une ville...

Voir
Organigramme de la Ville de Lille

La Mairie de Lille se compose de 7 grandes directions qui englobent près de 4 500 agents, découvrez la présentation des services via l'organigramm...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer