Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Pourquoi un conciliateur de justice ?

Sa mission : trouver un accord entre deux parties qui sont en conflit. Et ils sont nombreux ces petits litiges de la vie quotidienne qui empoisonnent l’existence et pour lesquels il y a tout intérêt à trouver une solution amiable plutôt que d’aller en justice.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

« Le rôle du conciliateur de justice consiste à proposer des solutions à ceux qui ont un différend et n’arrivent pas à se mettre d’accord. En aucun cas le conciliateur n’est là pour rendre le droit. Je ne suis pas là pour juger mais pour entendre. Je ne tiens ni avec l’un ni avec l’autre. Je rencontre les deux parties et ma mission est de leur proposer des solutions.

Le conciliateur de justice est peu connu du grand public et lorsqu’il l’est, c’est surtout pour des problèmes de voisinage. Pourtant, ils ne représentent qu’un tiers des litiges traités. La majorité des conflits concerne les relations entre locataires et bailleurs, ceux liés à la consommation, notamment avec les fournisseurs d’énergie ou d’internet.

J’ai décidé de devenir conciliateur de justice il y a sept ans quand j’ai pris ma retraite. Depuis, mon travail s’est amplifié et ça va continuer ! Dans le cadre de la loi de 2016 sur la modernisation de la justice du XXIe siècle, la conciliation va devenir obligatoire avant de faire une action en justice. L’objectif est de privilégier les règlements à l’amiable plutôt que d’encombrer les tribunaux.
Le conciliateur est un bénévole mais un peu particulier puisque j’ai prêté serment devant le juge du Tribunal de grande instance de Lille. J’ai aussi des obligations avec des permanences qu’il faut assurer et des gens qui comptent sur moi. 

Le bilan est plus que gratifiant : 60% des dossiers sont réglés par la conciliation. C’est la meilleure des démarches parce qu’un accord est trouvé ensemble. Passer par la case tribunal ne réconcilie pas. Un jugement est toujours violent et laisse des séquelles : soit vous avez raison, soit vous avez tort. »

Propos recueillis par Sabine Duez

>Pour faire appel à un conciliateur de justice : prendre rendez-vous à la Maison de la médiation et du citoyen au 03 20 49 50 77 ou mediation@mairie-lille.fr



Lire aussi

Prévention et médiation

Afin de veiller à votre tranquillité, la Ville de Lille a développé différents dispositifs centrés autour du contrat local de sécurité et de préve...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer