Quand le LOSC jouait à Grimonprez-Jooris

Le stade Grimonprez-Jooris, l’ancienne enceinte du LOSC détruite en 2011, portait les noms de deux personnalités emblématiques du sport lillois : Félix Grimonprez et Henri Jooris. 

Stade Grimonprez-Jooris
Stade Grimonprez-Jooris

Partager sur :

Google+

Le stade Grimonprez-Jooris fut l’enceinte des Dogues d’octobre 1975 à mai 2004, avant d'être rasé. Les Lillois y évoluèrent durant 29 ans. Son nom provient de deux Lillois qui ont marqué leur sport avant la Seconde Guerre mondiale : le hockey-sur-gazon et le football.

Félix Grimonprez

Né dans l’une des grandes familles de l’industrie du début du XXème siècle, il a été l’un des plus grands joueurs de hockey-sur-gazon tricolore. Il a fini à la 4ème place avec l’équipe de France aux Jeux olympiques de Berlin en 1936. Il est trois fois champion de France avec le Lille Hockey Club et compte 52 sélections. Il est tué en 1940 au front lors de la bataille de France.

Henri Jooris

Fils d’un épicier lillois, il a été président de l’Olympique lillois de 1919 à 1932. Il a fondé la plus grande boulangerie coopérative du Nord. Vice-président de la Fédération Française de Football (FFF) créée en 1919, il est la personnalité incontournable du football régional jusqu’en 1932. Il décède en 1940.

A sa mort, le stade Victor Boucquey (où évolue l’Olympique lillois), situé près de l’avenue de Dunkerque, prit son nom. Le LOSC y jouera après-guerre. Cette enceinte est fermée puis rasée en 1975 lors de l’élargissement du canal de la Deûle pour faire place à un nouveau stade dans le Parc de loisirs de la Citadelle, avenue du Petit Paradis.

Le stade Grimonprez-Jooris

Le LOSC a un nouveau stade inauguré lors d’un match amical face à Rotterdam le 28 octobre 1975 : 1-1. Il lui faut un nom. La mairie souhaite lui donner celui de Grimonprez et le LOSC celui de Jooris. Un accord est trouvé en accolant les deux noms : Grimonprez-Jooris. 

Ce stade sera durant 29 ans le cœur du sport lillois. Il connut les premiers pas des Dogues en Ligue des Champions… mais aussi la caméra d’Henri Verneuil et Jean-Paul Belmondo en 1976 avec une scène du film « Le corps de mon ennemi ». Après une décision de justice rejetant sa rénovation, il est détruit du 22 mars 2010 au 21 avril 2011. Il aurait 45 ans cette année. C’est aujourd’hui la plaine des sports.



Lire aussi

photo de Marc Vanceunebroeck
Clap de fin pour le football et le water-pololille deconfinée

Après le Lille Métropole Basket qui a vu son championnat reporté à septembre, les clubs de football lillois et le LUC Métropole Water-Polo ont app...

Voir
Le stade Jules Lemaire où évolue le Sporting Club fivois
Deux clubs dans la villeSport

Lille a eu avant le LOSC deux équipes qui ont par leur rivalité passionné la vie sportive de la ville : l’Olympique lillois et le Sporting Club Fi...

Voir
Julien Darui, le gardien du siècle à Lille
Darui, gardien de but du siècleSport

Elu « meilleur gardien du siècle », le lillois Julien Darui a donné son nom au club de football de l’ES Lille Louvière Pellevoisin. 

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer