Quelle place du Maréchal Leclerc demain ?

Située à la fois à Vauban-Esquermes et à Wazemmes, la place du Maréchal Leclerc va faire l’objet d’une métamorphose paysagère. La concertation a été lancée le 21 septembre.

Une concertation a été lancée avec les riverains pour métamorphoser cette place du Maréchal Leclerc. © Daniel Rapaich
Une concertation a été lancée avec les riverains pour métamorphoser cette place du Maréchal Leclerc. © Daniel Rapaich

Partager sur :

Google+

Une centaine d’habitants se sont réunis le 21 septembre pour assister au lancement de la concertation consacrée au réaménagement de la place du Maréchal Leclerc. Elle fait partie des grands projets de métamorphose paysagère lancés par la municipalité.
Objectifs : mieux partager l’espace public, apaiser la ville et, de manière plus globale, accélérer la transition écologique.

Jacques Richir, adjoint au maire chargé de l’espace public, du cadre de vie et des mobilités, a d’abord rappelé la situation actuelle de cette place, « l’une des plus belles de Lille, et notamment ses différents usages. Aujourd’hui, 70% de ses 18 000 m² sont occupés par la voiture, avec huit voies de circulation et quatre bandes de stationnement.

Constituant l’une des entrées principales dans la ville, elle voit défiler 16 000 véhicules par jour, en moyenne. Elle est également le point de passage de deux lignes de bus importantes, elle compte un patrimoine arboré planté voilà 160 ans et plus de 1000 résidents sur son pourtour..

Mieux partager l’espace

La métamorphose urbaine devra améliorer la mobilité de tous, notamment en accordant plus de place aux piétons et aux cyclistes qui n’ont guère envie, actuellement, d’emprunter cette place ou de s’y arrêter ", précise Stanislas Dendievel, adjoint au maire chargé de l’urbanisme, du paysage et de la nature.

L’idée, c’est aussi d’y augmenter la présence de la nature, pour apporter de la biodiversité, lutter contre les îlots de chaleur, retrouver une perméabilité des sols qui permettra d’alimenter la nappe phréatique les jours de pluie…

« Ce projet porte une ambition très forte, il n’est pas facile car il va perturber des habitudes et susciter des interrogations », ajoute l’élu.
Et, effectivement, ce soir du 21 septembre, les questions ont fusé, en particulier sur l’avenir du stationnement, la place laissée à la circulation, la sécurité des lieux…

Futurs ateliers

 « C’est pour cela que nous engageons une concertation », affirme Sébastien Duhem, adjoint au maire chargé de la participation citoyenne et de la ville collaborative, elle sera ouverte aux habitants, aux commerçants, aux étudiants, aux familles qui vivent dans le secteur concerné.

Les ateliers de concertation et diagnostics en marchant ont été suspendus pour respecter les consignes sanitaires.Si l'évolution de la situation la permet, ils seront programmés en novembre dans un format réadapté...

Pour ces 18 000 m² (et même 30 000 m² en incluant dans le périmètre de réflexion le boulevard Bigo Danel et le place Cormontaigne), les impressions et les souhaits des uns et des autres vont s’exprimer sur la mixité des usages et les mobilités douces, la place accordée à la nature ou encore le bien-être de tous.

Le concours sera lancé en 2021 afin de retenir une équipe de professionnels qui réalisera les études détaillées ainsi qu’un projet. Les travaux sont annoncés pour 2023-2024.

Plus d'infos democratieparticipative@mairie-lille.fr ou 0320495999

 



Lire aussi

Lille renforce sa métamorphose paysagèreProjets urbains

Lille renforce sa métamorphose paysagère pour répondre plus encore aux enjeux sociaux, climatiques et offrir aux habitants une ville plus apaisée...

Voir
Biodimètre : quelle biodiversité pour les Rives de la Haute-Deûle ? Nature/Environnement

Un projet qui allie urbanisme, nature, design et sciences du numérique, fait aussi appel aux habitants invités à observer.

Voir
Réouverture de l'église Saint-Pierre Saint-Paul

L’église Saint-Pierre Saint-Paul à Wazemmes est ouverte depuis le 27 septembre suite au chantier de mise en sécurité.

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer