Quelles priorités pour le budget primitif 2021 ?

La solidarité et la transition écologique sont au cœur du budget primitif voté au conseil municipal du 5 février.

Partager sur :

Google+

Avec une perte de recettes de 14M€ et 8M€ de dépenses supplémentaires, la COVID aura imprimé sa marque dans le budget 2021 lillois. « Ce premier budget primitif du mandat a été dur à construire, mais confirme notre engagement, celui d’une politique de soutien aux plus vulnérables, d’accompagnement de toutes les générations et d’amélioration du cadre de vie », commente Marion Gautier, conseillère municipale déléguée au budget. Il prépare aussi notre transition vers une ville bas carbone et résiliente ».

Le budget 2021 représente 461,4 M€ dont 426 M€ de dépenses directes en faveur des Lillois, des Hellemmois et des Lommois ainsi que 35,4 M€ liés aux remboursements des emprunts et des dettes assimilés. C’est un « budget solide et ambitieux » résume Marion Gautier.

Une nette augmentation des investissements

Ils sont pour 2021 de 91,3 M€ hors remboursement de la dette, soit +9,3 M€ en un an. Ces dépenses d’investissement permettront d’assurer la performance énergétique, la rénovation environnementale et l’accessibilité des bâtiments municipaux (administratifs, scolaires culturels, sportifs, historiques, …), d’accélérer la métamorphose paysagère du cadre urbain et d’offrir de nouveaux équipements publics de proximité (crèche, écoles, cantines…)

Tout en agissant pour le mieux-vivre écologique et social, Lille soutient ainsi les acteurs économiques locaux et s’inscrit comme prévu dans le plan de relance national. La poursuite d’une gestion vigilante de la dette permet de financer cette augmentation de l’investissement, le recours à l’emprunt étant programmé à hauteur de 57,7 M€ au BP 2021 et l’encours de dette atteignant 353,3 M€ au 1er janvier 2021.

Une légère hausse des dépenses de fonctionnement, pour un service public de qualité

Pour 2021, du fait de la poursuite de la pandémie, l’épargne brute hors cessions est estimée à 44 M€ au BP 2021, avec des prévisions à la baisse pour les recettes de fonctionnement (-3,3 M€ de BP à BP) et légèrement à la hausse pour les dépenses de fonctionnement(+1,6 M€ de BP à BP). Un choix pour assurer la protection des Lillois et un service public de qualité (lutte contre les inégalités éducatives, développement d’une alimentation bio et locale, actions de solidarité renforcées pour les plus fragiles, culture et sport pour tous).

La première année de l'évaluation climat

Le budget 2021 intègre pour la première fois une évaluation de l’impact des politiques publiques lilloises sur le climat. Sur la base d’une méthodologie élaborée et partagée avec l’Institut de l’Economie pour le Climat (I4CE) et quatre autres collectivités, une très grande partie des dépenses de fonctionnement et d’investissement de la Ville a déjà été analysée. Ce travail constitue un précieux outil d’aide à la décision qui permettra d’améliorer progressivement la prise en compte des enjeux environnementaux dans les choix budgétaires. « Il sera approfondi et élargi au cours des exercices budgétaires successifs », commente Marion Gautier.

Une fiscalité inchangée

Comme promis, les taux de la fiscalité communale resteront identiques en 2021, malgré la suppression de la perception de la taxe d’habitation sur les résidences principales

Répartition des dépenses du BP 2021 (fonctionnement et investissement) par grandes politiques publiques :

  •  Enfance et éducation : plus de 20% des dépenses ;
  • Actions de proximité et de solidarité : près de 15% ;
  • Métamorphose paysagère et qualité du cadre de vie : 13,5% ;
  • Performance énergétique et rénovation environnementale des bâtiments : 10,3% ;
  • Actions culturelles : 12,5% et sportives : 5,9% ;
  • Préservation de notre patrimoine et son accessibilité : 3,5%
  • Rayonnement et action économique : 2,4% ;
  • Habitat : 2,3%.


Lire aussi

Budget 2020 : les chiffres clés

Le budget primitif 2020 concrétise la volonté de la Ville de réaliser pleinement le programme du mandat 2014-2020 tout en préservant les grands éq...

Voir
La taxe foncière

La base d’imposition de la taxe foncière correspond à 50% de la valeur locative afin de tenir compte des frais d’entretien des immeubles engagés p...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer