Santé : masque anti stress

Au CHU de Lille, un masque pour mieux gérer le stress et la douleur lors d’examens est en expérimentation. Explications.

Partager sur :

Google+

Dans les services d’imagerie médicale de l’hôpital Huriez au CHU de Lille, un nouveau dispositif est en cours d’expérimentation. Le masque « Hypnos pro », un masque de relaxation connecté et utilisé lors des biopsies de la prostate.

Réalisés sous anesthésie locale, ces examens sont source d’anxiété chez les patients. « Une biopsie peut être faite sans douleur mais nous ne pouvons pas empêcher le patient d’avoir peur », remarque le professeur Philippe Puech, chef du service d’imagerie génito-urinaire au CHU de Lille.

Des patients plus détendus

L’objectif du masque est d’améliorer la qualité des soins sur des patients détendus. C’est lors d’un congrès que le professeur Puech assiste à une démonstration de ce dispositif innovant. « Je suis quelqu’un de rationnel et j’avoue que j’étais plutôt sceptique. Mais je l’ai moi-même essayé et en quelques minutes, j’étais ailleurs ! »

De retour à Lille, il propose d'évaluer cette innovation dans son service. Le dispositif est pour le moment à l’étude. Pour cela, 172 patients volontaires vont le tester. Si les retours sont concluants, son utilisation pourrait être étendue à d’autres examens.

L’ensemble du personnel paramédical a été associé à la démarche. Comme Brigitte, manipulatrice radio qui travaille depuis 20 ans au CHU de Lille et déjà rôdée aux techniques d’hypnose conversationnelle. « C’est important de faire avancer la prise en charge des soins. J’ai déjà été formée à l’hypnose conversationnelle et ça a changé ma façon de travailler et notamment ma façon de parler aux patients."

Comment ça marche ?

Il s'agit d'auto hypnose. Le dispositif est constitué d'un masque et d'un casque connectés à une tablette. Via une application, le patient choisit un programme sur la thématique de son choix. Le casque diffuse une histoire relaxante, scénarisée et racontée par une voix apaisante. C’est par exemple, le récit d’un voyage en Inde ou d’une baignade avec des dauphins. Une fois lancé, le programme stimule les sens en utilisant l’imaginaire. Des diodes lumineuses permettent de ressentir les nuances. Le patient est alors transporté et se détend, un peu comme dans un rêve tout en restant conscient.

Par S.D.



Lire aussi

Plan caniculeSanté

Face aux fortes chaleurs, la Ville de Lille vous accompagne. Lors du déclenchement du plan canicule, la Ville met en place des actions concrètes (...

Voir
Cancer au cerveau : du nouveauSanté

Au Chu de Lille, des médecins et chercheurs testent une nouvelle thérapie à base de lumière laser pour lutter contre la récidive des tumeurs au ce...

Voir
Pasteur : défi créatif et solidaireSanté

Pour fêter les 120 ans de son inauguration, l’Institut Pasteur de Lille lance le grand défi créatif #TousUnPeuChercheurs

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer