Takk vous dit merci

Caroline a toujours eu l’envie d’entreprendre. La Covid a freiné son projet mais n’a pas entamé sa détermination.

Partager sur :

Google+

Elle a juste un peu revu sa copie. « Les sorties autorisées d’une heure dans un périmètre d’un kilomètre ont fait que j’ai regardé autrement le quartier où je vis depuis des années et j’ai décidé de créer Takk ici, au plus près de mes voisins. » Au mot tiers lieu, elle préfère lieu de vie de quartier. L’endroit est convivial et cosy, entièrement rénové avec de la fibre de bois et équipé de mobilier de seconde main.

Un projet pensé « en famille » avec Nathan, son conjoint architecte. On retrouve un espace de coworking, mais aussi un salon de thé et une petite restauration le midi. Sans oublier des ateliers pour les petits comme pour les grands et des cercles de discussion. Takk, ça veut dire merci en islandais. Une façon pour Caroline de souligner l’importance de la gratitude envers les autres. Après 15 ans passés dans le marketing, elle voulait contribuer à changer les choses à son échelle. « Sur la façon de vivre, de consommer autrement, en respectant davantage la planète. Ici, je ne propose pas que du service. C’est un lieu pour se retrouver, créer du lien et échanger. »

Par Sabine Duez 66 rue d’Esquermes.

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h. 



Lire aussi

C'est la saison des plantations !Nature/Environnement

À Lille, les opérations de planta­tions se multiplient. Objectif : 20 000 arbres en plus sur la période 2020-2026.

Voir
Végétalisation de la villeNature/Environnement

Pour une alimentation saine et de proximité, rien de tel qu’un potager ! La Ville de Lille développe, dans ses quartiers, des jardins familiaux po...

Voir
Le budget participatif a son jury citoyen !Citoyenneté

Les membres du jury citoyen pour le budget participatif ont été tirés au sort jeudi 9 décembre. Mission : choisir entre 70 et 80 projets parmi plu...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer