« Violence et enfance » : l’expérience de Pierre Delion, pédopsychiatre

Voilà douze ans, la Ville de Lille a confié à Pierre Delion une mission de prévention de la violence qui touche les enfants. Ce professeur émérite publie un livre de cette expérience et propose une conférence.

Partager sur :

Google+

 

C’est en 2006 que la Ville de Lille passe à la vitesse supérieure dans la lutte contre les violences, celles dont les enfants sont victimes mais aussi celles dont ils sont les auteurs. Martine Aubry décide de confier une mission à Pierre Delion. Alors qu’il dirige le service de pédopsychiatrie du CHRU de Lille, il est chargé de mettre en place et de diriger un comité scientifique d’experts.Cette création et la mise en place de différentes actions ont permis d’insuffler une véritable dynamique.

Collaborer, c'est indispensable

 « Ce n’est qu’au travers d’une collaboration étroite entre tous les acteurs concernés que le problème pourra être surmonté, car les relations humaines sont par essence complexes, surtout lorsqu’il s’agit d’enfants », affirme Pierre Delion. Et le pédopsychiatre au CHRU de Lille de donner un exemple : « dans le cas d’un enfant victime de ses camarades à l’école, le pédopsychiatre doit impliquer dans la démarche les parents ainsi que les enseignants ».

Deux groupes « ressources » se retrouvent une fois par mois, à Lille-Sud et à Fives, pour témoigner de cas précis, rencontrés sur le terrain, puis les analyser.  Des enseignants, des juges, des directeurs de crèche, des éducateurs, des pédopsychiatres, des salariés d’associations et d’autres professionnels en lien avec les enfants mettent en commun leur vécu et leurs compétences. Ils peuvent analyser des situations concrètes qui les mettent en difficulté. Ils se penchent aussi sur leurs façons de faire et échangent des bonnes pratiques. En mobilisant les ressources de chacun, chaque groupe essaie d’élaborer des solutions et de trouver des voies alternatives.

Pas une fatalité

Les professionnels sont unanimes : face aux situations de violence, il ne faut surtout pas rester seul mais, au contraire, s’associer et se soutenir.Un troisième groupe ressources a également vu le jour à Moulins, en 2018, à la demande des professionnels de terrain. Orientation choisie : la parentalité. L’idée est de permettre de créer des « alliances » éducatives avec les parents de manière à agir en cohérence avec les enfants.

L’équipe municipale et ses partenaires ont fait de l’accompagnement l’une de leurs priorités pour prendre en charge les victimes et leur entourage et leur apporter l’aide dont ils ont besoin. Mais aussi pour prendre en charge les auteurs de violences et leur donner une chance de s’en sortir. « Il faut briser ce cercle des violences qui n’a rien d’une fatalité », résume le professeur Delion. Pour s’attaquer au défi, la prévention est vite apparue comme un axe de travail incontournable.

De nombreuses actions ont été lancées : la médiation entre pairs dans les écoles, des cafés parents, des animations  autour de l’égalité filles-garçons avec l’association Solfa, le projet « alternatives aux écrans », des ateliers philo ou encore la mobilisation du CME (conseil municipal d’enfants) et du CLJ (conseil lillois de la jeunesse) pour lutter contre le harcèlement…

 Par V.P.

Dans un ouvrage paru en avril, Pierre Delion raconte cette aventure citoyenne innovante, en espérant qu’elle inspire d’autres territoires.



Lire aussi

75 ans du LOSC
Le LOSC a 75 ans, cela se fête Sport

Le LOSC fête cette semaine ses 75 ans : l'anniversaire d'un club emblématique du football français.

Voir
Noël à FivesEnfance et famille

Les festivités de Noël dans le quartier de Fives débutent le 29 novembre avec un grand rendez-vous pour toute la famille place Degeyter...

Voir
Lille, « Terre de Jeux 2024 »Sport

Lille a reçu comme 500 autres villes françaises le label « Terre de Jeux 2024 » lors du congrès de l’Association des maires de France et président...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer