Foire aux manèges

Venez à l'esplanade du Champ de Mars du 24 août au 22 septembre 2019 pour profiter des attractions de la Foire aux manèges.

La foire aux manèges

Partager sur :

Google+

Depuis 2017, l'esplanade accueille deux zones de stationnement, au nord et au sud, d’une capacité totale d’environ 1 000 places. Par ailleurs, l'espace a été aménagé pour être plus adapté aux événements festifs, et les ponts (Petit-Paradis et Napoléon) ont été rénovés de manière contemporaine. Une nouvelle esplanade à redécouvrir ! Et pour ne rien manquer des récents aménagements du parc de la Citadelle, profitez des parcours accrobranches pour enfants (Accro Lille), de Cita Parc (parc d’attractions ouvert depuis la mi-août)... 

Infos pratiques (à confirmer)

Tarifs :

  • Entrée gratuite
  • Attractions payantes

Horaires :

  • Vacances : Du lundi au jeudi, 14h-00h ; vendredi samedi, 14h-01h ; dimanche, 14h-23h.
  • Hors vacances : lundi mardi jeudi, 16-23h ; mercredi dimanche, 14h-23h ; vendredi, 16h-1h ; samedi, 14h-1h.

Accès :

  • En métro - Rihour (ligne 1)  et République - Beaux-Arts (ligne 1)
  • Bus ligne 12
  • Liane 1 et 90 

 Stationnement :

Les abords de la citadelle se sont métamorphosés. L'esplanade du Champ de Mars est désormais terminée, avec au centre, la partie réservée à l'événementiel (c'est ici que se sont installés les manèges) ; et de part et d'autre, deux aires de stationnement payant.



Lire aussi

Braderie de la BD - Palais des Beaux-Arts
Braderie de la BDCulture

Le Palais des Beaux-Arts renouvelle l’évènement 100% BD et accueillera une vingtaine de stands d’associations, de bouquinistes, de libraires et de...

Voir
Braderie : comment se déplacer ?Tourisme et patrimoine

Pendant la Braderie, Lille se piétonnise ! L’accès au cœur de la ville est impossible en voiture, sauf pour les véhicules techniques et de sécurit...

Voir
Quand la braderie de Lille faisait mai 68Tourisme et patrimoine

Dans la foulée de mai 68, les militants de tous bords ont donné une nouvelle jeunesse à une braderie de Lille qui s’essoufflait. Ce fut le temps d...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer