Bientôt une butte paysagère

La déconstuction de l'immeuble situé au 2/12 bd de Metz a lancé le démarrage des travaux de rénovation urbaine de Concorde avec, cet automne, l'aménagement d'une butte paysagère aux multiples fonctions. 

Partager sur :

Google+

Ça pousse à Concorde !

Légumes, fruits, herbes aromatiques pousseront bientôt sur le site pilote « Ferme de la Concorde » installé sur la butte côté quartier. Après les travaux de terrassement, Lille Sud Insertion (association d’insertion par l’économie), à qui la gestion du site a été confiée, pourra investir le terrain dès la fin de l’année et démarrer la production sur 4 500 m2.

Au printemps prochain, les légumes seront en partie vendus en circuit court aux habitants, ainsi qu’aux restaurateurs et grossistes. Cette ferme a également vocation à créer des emplois en insertion, avec dix emplois en contrats aidés, ouverts en priorité aux habitants du quartier, ainsi qu’un emploi d’encadrant. « Le projet est bien accueilli par les habitants. D’abord parce qu’ils ont été associés à la réflexion mais aussi parce qu’à la fois il crée de l’emploi et il est respectueux de l’environnement, remarque Géraldine Goyat, directrice pédagogique et sociale chez LSI. Ce sera un lieu de production mais il sera ouvert au public lors d’ateliers, autour de l’alimentation par exemple. Il sera visitable en lien avec les partenaires associatifs et les écoles. Ce site sera une sorte de plateau mis à disposition de nos partenaires. » 

Une butte acoustique

« La situation particulière de Concorde le long du boulevard périphérique, avec les nuisances qui existent en matière de bruit, a amené la Ville à concevoir un aménagement pour en atténuer les effets, note Stanislas Dendievel, adjoint au Maire à l’urbanisme, au paysage et à la nature. La butte paysagère est l’une des traductions concrètes de la démarche à santé positive engagée par la Ville et la MEL.» Côté périphérique, sur une longueur de 800 mètres, la butte aura un rôle acoustique en constituant un talus anti-bruit de 8 mètres dont un muret de 2 mètres. L’ensemble sera recouvert d’un paysage de prairies et de bosquets. Toujours coté périphérique, des panneaux photovoltaïques seront installés. Côté quartier, cette protection acoustique sera le support de jardins partagés et d’un site pilote de ferme urbaine. Des premiers aménagements profitables pour l’ensemble des habitants du quartier. 

Des jardins partagés

Les jardins partagés de Concorde, actuellement situés à côté de l’école Chénier Séverine, vont être déplacés sur la nouvelle colline. Imaginés en concertation avec les habitants, les nouveaux jardins compteront une trentaine de parcelles individuelles (avec cabanons et récupérateurs d’eau de pluie) et une parcelle collective de jardinage de 300 m2. Dès le printemps 2022, les habitants pourront cultiver leurs jardins. À terme, sur le site, ce sont 3 590 m2 qui seront consacrés aux jardins partagés.


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer