1869 : début de construction des Halles de Wazemmes

Lieu emblématique du quartier, les halles élèvent leurs lignes sobres et élancées sur la place de la Nouvelle-Aventure depuis 150 ans !

Partager sur :

Google+

Brique rouge, armature métallique, piliers en fonte, couverture en zinc, les Halles de Wazemmes n’ont rien perdu de leur charme. Rénovées à plusieurs reprises depuis leur construction en 1869, elles ont toujours gardé les spécificités architecturales inspirées des halles de Paris. Édifiées à la même époque, ces dernières ont rendu célèbre l’architecte Victor Baltard qui les a conçues.

Quant à son pendant lillois, il a été installé sur la place de la Nouvelle-Aventure créée en 1862, soit quatre ans après le rattachement du village de Wazemmes à Lille. Pour rappel, Fives, Moulins et Esquermes ont aussi rejoint Lille en octobre 1858. Les Halles ont remplacé une célèbre guinguette.

Ancien lieu de débauches !

La « nouvelle aventure » a d’abord été un « lieu de délices et de débauches » pour les grands seigneurs de la cité avant de se reconvertir en adresse incontournable pour se divertir, apprend-t-on du Club des Ambassadeurs (*). « On pouvait s’y livrer à la danse, assister à un concert, jouer, prendre un petit pain fourré ou une bouteille de bière pour 40 centimes ». La dernière fête du Broquelet, qui attirait chaque année toute la population, a battu son plein le 13 mai 1861.

Huit ans plus tard ouvraient donc les halles. Lieu d’échanges entre producteurs et détaillants, elles abritaient alors 232 étals dont 55 boucheries et 16 poissonneries !

26 commerçants aujourd'hui

Fin du 19e siècle et début du 20e, en France, les halles ont le vent en poupe. Dans la continuité des foires et des marchés, elles symbolisent à la fois l’héritage d’un passé de négoce et un dynamisme économique. À Lille, on trouvait celles du « marché au château », dans le Vieux-Lille, et celles du « marché Gentil-Muiron », à Saint-Sauveur, aujourd’hui disparu. 

Aujourd’hui, les halles de « la nouvelle aventure », bien connues de tous les métropolitaines sous le nom de « halles de Wazemmes », regroupent 26 commerçants installés dans un espace spacieux et lumineux.

On est loin des allées étroites d’autrefois qui permettaient l’accès direct des voitures à chevaux ! Habitués et touristes viennent y chercher des produits frais (boucherie, fromagerie, fruits et légumes, boulangerie…), des spécialités du monde, des marchandises issues du commerce équitable ou de l’agriculture biologique. Des tables et des bancs ont été ajoutés lors de la dernière rénovation, en 2017, pour permettre de déjeuner sur place.

(*) association qui recueille et transmet la mémoire du quartier.

Ouvert du mardi au samedi de 8h à 20h et le dimanche de 8h à 15h.

Plus d’infos sur http://www.halles-wazemmes.com/



Lire aussi

Archives municipales : réouverture de la salle de lectureTourisme et patrimoine

Fermée au public pendant 4 semaines pour cause de transfert de documents dans une nouvelle annexe, la salle de lecture des Archives municipales ro...

Voir
Lille aux Comtesses

Si Lille m'était contée : les visites incontournables pour (re)découvrir la ville. Visite guidée autour du musée de l'Hospice Comtesse.

Voir
Vincent Laden, chargé de collections, présente la poupée du P'tit Quinquin.
Le P'tit Quinquin retrouve sa poupéeCulture

Dans les réserves du Musée de l’Hospice Comtesse dormait la poupée bercée par Alexandre Desrousseaux, auteur de L’Canchon dormoire. Une découverte...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer