« Connaître et valoriser son patrimoine »

Les premières visites d’immeubles situés dans le site patrimonial remarquable démarrent. Les explications de Catherine Bourlet, architecte des bâtiments de France.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Pourquoi ces visites d’immeubles ?

Il existait déjà à Lille un Plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) pour le secteur du Vieux-Lille, qu’on a appelé le secteur sauvegardé. Il a été décidé d’étendre ce périmètre rebaptisé site patrimonial remarquable à d’autres rues du Vieux-Lille et de Lille-centre présentant un intérêt patrimonial. Ce PSMV est aussi révisé, pour répondre à des contraintes telles le stationnement ou la division excessive des immeubles. Pour écrire le nouveau PSMV, qui définira les règles d’urbanisme applicables dans son secteur, la Ville, avec la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), a besoin d’abord de réaliser un inventaire des bâtiments existants.

Qui va venir et pour faire quoi ?

Un cabinet d’études a été désigné et les experts chargés des visites vont être désignés par arrêté municipal. Ils seront des salariés de la DRAC, de la Ville, de la Direction départementale des territoires et de la mer, ou encore du bureau d’études Atelier Blanc-Duché choisi pour réaliser l’inventaire. Toutes ces personnes seront accréditées pour venir à domicile examiner la structure des immeubles et leurs éléments remarquables (boiseries, lambris, cage d’escalier, vitraux…), dans le souci de les préserver et de les valoriser. Ils visiteront les espaces communs et, si les habitants en sont d’accord, les espaces privés aussi. En aucun cas ils ne sont là pour un contrôle fiscal ou du contentieux d’urbanisme.

Le premier secteur de visites sera Molinel-Rihour, jusqu’en mars 2018. Ces visites permettront d’établir, sur un plan, les immeubles à conserver, à restaurer et ceux qui peuvent être transformés, en fonction de leur intérêt patrimonial. Ces éléments aboutiront à l’écriture du règlement, l’ensemble des règles d’urbanisme du secteur.

Quel intérêt pour les propriétaires ?

C’est pour eux l’occasion de bien connaître leur patrimoine et de le valoriser, d’y faire des rénovations de qualité. Ils pourront bénéficier d’une défiscalisation, dans le cadre de la loi Malraux, une fois le PSMV achevé, en 2023. D’ailleurs, j’incite les propriétaires situés dans le secteur sauvegardé « historique » du Vieux-Lille à le faire. Les nombreux étages vacants au-dessus des commerces pourraient en bénéficier. 

Propos recueillis par Elodie De Vreyer

> Plus d'Informations

> Contact : sitepatrimonialremarquable@mairie-lille.fr



Lire aussi

1915, Léon Trulin fusillé

Né en Belgique, arrivé à Lille à la mort de son père, Léon Trulin n’est qu’un adolescent lorsqu’il trouve la mort dans les fossés de la Citadelle....

Ajouter à mes favoris Voir
Développer les activités nautiques à la CitadelleTourisme et patrimoine

À l’entrée du parc de la Citadelle, trois emplacements sont disponibles pour accueillir des activités en lien avec la Deûle.

Ajouter à mes favoris Voir
Agriculture urbaine au Palais RameauProjets urbains

La Ville met le Palais Rameau à disposition de trois écoles d’ingénieurs. Objectif : développer le premier démonstrateur européen d’agriculture ur...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer