Développer les activités nautiques à la Citadelle

À l’entrée du parc de la Citadelle, trois emplacements sont disponibles pour accueillir des activités en lien avec la Deûle.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Les candidats intéressés ont eu jusqu’au 22 juin pour répondre à l’appel à projets des Voies Navigables de France. Ou plus précisément l’appel à manifestation d’intérêt, lancé en partenariat avec la Ville de Lille.

Objectif : trouver trois structures, publiques ou privées, pour animer la voie d’eau et ses abords au niveau du pont d’accès principal au parc de la Citadelle (dans le prolongement du boulevard de la Liberté).

« Toutes les idées ont été les bienvenues sauf celles en rapport avec la restauration car nous avons déjà sur site une offre présente et une autre qui va se développer prochainement », résume Lise Daleux, adjointe au maire chargée de la nature et des espaces verts. Et l’élue d’ajouter : « ce sont les Voies Navigables de France, gestionnaires du domaine public fluvial qui décident de donner l’autorisation mais la Ville est associée car nous avons des attentes en lien avec la métamorphose en cours des lieux ».

Créer de l'attractivité

Rappelons que le souhait de développer les activités nautiques arrive dans un contexte général de transformations : rénovation du Champ de mars, installation d’un parcours d’accrobranches, embellissement du zoo, mise en valeur du patrimoine, ouverture du Cita-Parc et de ses attractions familiales, création d’une plaine des sports…

Depuis quelques mois déjà, de nombreuses propositions arrivent sur le bureau de l’adjointe au maire. D’où l’idée aussi de formaliser les choses. Les candidats ont donc eu à s’inscrire dans la nouvelle dynamique d’animation du parc de la Citadelle. Trois emplacements sont à prendre : deux pour des péniches ou autres établissements flottants, et une zone en amont de l’écluse pour une activité nautique.

« Peut-être aurons-nous des propositions auxquelles nous ne nous attendions pas du tout », remarque Lise Daleux, l’essentiel étant de créer de l’attractivité mais aussi de respecter un cahier des charges pointilleux en matière de déchets, d'absence de nuisances sonores, d’éclairage qui ne nuit pas au projet Luciole ou encore de respect du patrimoine historique.
Les trois activités retenues devraient être connues à la rentrée…

Par V.P.



Lire aussi

Agriculture urbaine au Palais RameauProjets urbains

La Ville met le Palais Rameau à disposition de trois écoles d’ingénieurs. Objectif : développer le premier démonstrateur européen d’agriculture ur...

Ajouter à mes favoris Voir
Émile, "gardien" des Beaux-ArtsTourisme et patrimoine

Découvrez le courage d'Émile Théodore, conservateur du Palais des Beaux-Arts, pendant la guerre 14-18.

Ajouter à mes favoris Voir
Louise de Bettignies, reine des espionnesCitoyenneté

Une commémoration pour le centenaire de la disparition de Louise de Bettignies a eu lieu à Lille le 27 septembre. Petite histoire d'une grande rés...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer