Pasteur sorti de ses gonds

Une intervention est programmée en décembre sur le monument de Louis Pasteur pour remettre d’aplomb le groupe sculpté La Reconnaissance.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Situé au centre de la place Philippe Lebon à Lille, le monument Pasteur va être réparé. Un groupe sculpté (la Mère et l’Enfant) penche vers l’arrière, comme s’il avait été soulevé et sorti de ses gonds. 

Le constat a été fait en octobre dernier et le monument a été mis en sécurité en attendant d’être réparé. Vandalisme ou pas, le mystère reste entier. Le 14 décembre, une entreprise spécialisée va intervenir. La partie concernée va être soulevée puis reposée bien à plat sur son socle.

De grandes découvertes

Louis Pasteur (1822-1895) séjourna à Lille de 1854 à 1857. Son travail y fut le point de départ de la plupart de ses découvertes capitales. Louis Pasteur, chimiste de formation, sera à l’origine des plus formidables révolutions scientifiques du XIXe siècle, dans les domaines de la biologie, l’agriculture, la médecine ou encore l’hygiène. En commençant ses recherches sur la cristallographie, Pasteur s’engage sur un chemin jalonné de découvertes qui le conduiront à la mise au point du vaccin contre la rage.

Histoire du monument

L’aménagement des places est souvent l’occasion pour la Ville de témoigner sa reconnaissance à un personnage illustre. Le monument en hommage à Pasteur est ainsi inauguré le 8 avril 1899 au centre de la place Philippe Lebon. Cet emplacement permettait de mettre chacune des six rues qui débouchaient sur la place en perspective avec l’un des groupes sculptés. Le comité de souscription fait appel à deux artistes renommés pour la construction du monument : l’architecte Louis-Marie Cordonnier (1854-1940) qui dessine l’ensemble et le sculpteur Alphonse-Amédée Cordonnier (1848-1930) qui réalise les bronzes. Le monument est composé d’un socle en pierre de Soignies orné de figures et bas-reliefs en bronze. La figure de Pasteur est entourée de trois groupes qui illustrent chacun une allégorie : La Reconnaissance, L’Inoculation et La Fermentation. Les bas-reliefs rappellent les recherches et expériences de Pasteur. Parmi les nombreux monuments élevés à Pasteur dans toute la France, le monument lillois est celui qui comprend la plus riche iconographie.

En 1976, le monument est déplacé sur un terre-plein situé devant l’ancienne faculté de médecine pour libérer l’axe de la rue Solférino. Il bénéficiera également une restauration dans le cadre de lille2004.



Lire aussi

Léon Trulin, c'est LilleCulture

La petite-nièce de Léon Trulin, héros, résistant fusillé en 1915, a remis une lettre et d'autres objets à la Ville.

Ajouter à mes favoris Voir
Émile, "gardien" des Beaux-ArtsTourisme et patrimoine

Découvrez le courage d'Émile Théodore, conservateur du Palais des Beaux-Arts, pendant la guerre 14-18.

Ajouter à mes favoris Voir
Louise de Bettignies, reine des espionnesCitoyenneté

Une commémoration pour le centenaire de la disparition de Louise de Bettignies a eu lieu à Lille le 27 septembre. Petite histoire d'une grande rés...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer