Réduire ses déchets informatiques

Les déchets liés au matériel informatique et téléphonique représentent une part de plus en plus importante de notre production globale de déchets. De plus, ils nécessitent leur fabrication nécessite une quantité importante de matières premières. Quels sont-ils et surtout, comment s’en débarrasser ? Voici quelques conseils.

Partager sur :

Google+

Prolonger la durée de vie de ses objets

Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • Évitez de remplacer vos équipements numériques sur un coup de tête, ou suite à une offre promotionnelle. Passer de 2 à 4 ans d’usage pour une tablette ou un ordinateur améliore de 50 % son bilan environnemental !
  • Entretenez correctement vos objets et installez des protections contre les virus et les malwares : vous éviterez des pannes et ferez des économies.
  •  Pensez aussi à la garantie légale de conformité de 2 ans, qui n'est pas toujours affichée par les enseignes de vente.

Il est aussi possible de prolonger la durée de vie de son téléphone en le faisant réparer ! Si vous souhaitez vraiment vous en débarrasser, certains sites comme « Je donne mon téléphone » vous proposent de le récupérer. Ainsi, au lieu de le jeter, il suffit de leur envoyer. « Je donne mon téléphone » le reçoit, supprime les données et le remet en état ou en recyclage.

Grâce à ce geste 100% gratuit, vous donnez une seconde vie à votre téléphone qui est soit réparé, soit recyclé !

Plus d'infos 

Si vous devez remplacer votre matériel, pensez à acheter reconditionné et surtout en fonction de vos besoins, en vous posant la question : ai-je vraiment besoin de cet objet ?
Vous pourrez alors déposer votre ancien matériel en déchèterie : il sera récupéré par des structures qui se chargeront de son réemploi.
Retrouvez toutes les infos sur les déchèteries du territoire. 

Focus sur… l’obsolescence programmée

L’obsolescence programmée, qu’est-ce que c’est ? C’est un processus qui vise à diminuer la durée de vie et d’utilisation d’un objet. Cette stratégie a aussi pour objectif de créer un besoin permanent chez le consommateur, qui ressent l’envie de consommer et acheter régulièrement de nouveaux objets.

Les appareils électriques et électroniques sont les plus concernés par cette obsolescence, comme les téléphones portables et les ordinateurs. L’espérance de vie d’un téléphone est en effet de 18 mois et de 2 à 5 ans pour un ordinateur.

Pour lutter contre l’obsolescence programmée et construire des relations durables avec nos objets, que peut-on faire ?

On privilégie les objets intemporels et simples quand on le peut. Choisir un livre papier plutôt qu’électronique, ou une cafetière à piston plutôt qu’une électrique par exemple.

> Plus d'infos 

Les Repair Cafés contre l’obsolescence programmée

Bon à savoir : les Repair Café sont là pour réparer vos objets en panne. Cafetière, téléphone, ordinateur, aspirateur… dans ces lieux, tout se répare et rien ne se jette ! L’objectif est de bricoler et réparer ensemble pour donner une deuxième vie aux objets en panne afin de leur éviter un aller simple vers la poubelle.

Un moyen efficace pour lutter contre les objets victimes d’obsolescences programmées.

> Retrouvez plus d’infos sur les repair cafés du territoire

Le saviez-vous ?

Un smartphone contient jusqu’à 70 matériaux et 50 métaux différents dont des métaux précieux comme l’or et l’argent et des métaux rares et spéciaux comme le tantale. L’extraction de ces matériaux et métaux sont responsables de pollution de l’eau, d’exploitation humaine et de perte de la biodiversité, menant par exemple à des déforestations.

Bonus : apprendre à gérer ses mails

C’est un fait peu connu, mais pourtant avéré. Les envois et stockages de mails polluent la planète. En effet, ces échanges numériques demandent beaucoup de production d’énergie. Par exemple, un e-mail standard génère environ 4g de CO² et 50g de CO² avec une pièce-jointe volumineuse. Par an, cela représente 410 millions de tonnes de CO² environ.

Ainsi, les stocker par milliers pendant une longue durée peut avoir un véritable impact négatif sur l’environnement.

Un geste simple pour remédier à la pollution numérique est donc de faire souvent le tri et de supprimer régulièrement ses mails : un geste anodin mais souvent oublié. C'est comme faire du rangement ou ses encombrants ! 


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer