La saison déchets et consommation responsable

Quatre saisons thématiques rythment depuis plusieurs années les actions de la Ville en matière de développement durable. Au fil de ces saisons, des conseils pratiques sont dispensés pour encourager un mouvement collectif en faveur de pratiques plus durables. Après l’énergie, l’alimentation et la nature, la mobilité et la qualité de l’air, découvrez en cette fin d’année nos solutions autour de la réduction des déchets et de la consommation responsable.

Partager sur :

Google+

Il est primordial de réduire notre consommation car celle-ci impacte l’épuisement des ressources naturelles de la planète, et provoque des émissions de gaz à effet de serre, responsables du dérèglement climatique.

En ce sens, la réduction des déchets est une préoccupation majeure pour la Ville de Lille : distribution de lombricomposteurs dans le cadre du budget participatif ; soutien à des initiatives locales comme les repair cafés ; organisation de collectes solidaires avec des associations du territoire… de nombreuses actions sont mises en place dans toute la ville pour faciliter la prise de conscience et l'action des habitants. 

Pour réduire ses déchets et consommer mieux, de nombreuses solutions lilloises sont à découvrir tout au long de la saison. Par exemple :

  • Partagez au lieu d’acheter : prêts, emprunts, consignes, mutualisation ou location sont des alternatives à l’achat ;
  • Prolongez la durée de vie de vos objets, et évitez d’en acheter de nouveaux ;
  • Réduisez votre impact lié à l’informatique et à la téléphonie qui pèsent de plus en plus lourd sur l’environnement et vos économies.

A votre niveau et selon votre profil, lancez-vous !

Quelques chiffres clés

  • En moyenne, le poids total de tous les objets d’un domicile français est de 2.5 tonnes
  • La durée moyenne d’utilisation d’une perceuse, de l’usine à la déchèterie, est de 12 minutes
  • 56% des objets qui tombent en panne ne sont pas réparés
  • La durée de vie moyenne d’un smartphone est de 2 ans
  • 88% des français changent de téléphone alors qu’il fonctionne encore
  • 1300 litres d’eau sont nécessaires pour la fabrication d’un téléphone, son utilisation et le traitement de sa fin de vie

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer