Il était une fois... une histoire de Lille à partager

Et si nous en profitions pour se raconter des histoires, à partir des oeuvres du Musée

Partager sur :

Google+

La légende de la fondation de Lille

Cette gravure intitulée "Lyderic et Phinaert" est conservée dans le fonds graphique du Musée. Elle date du XIXe siècle et représente le duel final entre les deux personnages principaux de la légende de la fondation de Lille, Lyderic et Phinaert.

Ces deux figures légendaires se rattachent aux mythes des géants fondateurs des anciens Pays-Bas Bourguignons : Reuze Papa et Reuze Maman à Cassel, les Gayant à Douai, Druon-Antigon à Anvers ou encore Allowyn à Dunkerque.

La légende lilloise s'est lentement forgée entre les XIIe et XVIe siècles.
Phinaert, seigneur avide et féroce, et gouverneur franc, installé au château du Buc (1), au coeur du "Bois sans Mercy", fit massacrer le prince bourguignon Salvaert et fit prisonnière sa femme Emmergaert, tous deux fuyant les troubles de leur région.
Celle-ci, avant son emprisonnement, mit au monde un enfant qu'elle cacha près d'une fontaine. Recueilli par un ermite, il fut baptisé du nom de Lydérix par ce dernier et allaité par une biche. Plus tard, parvenu à l'âge adulte et informé par l'ermite de son histoire, il se rendit à la cour du roi Dagobert afin d'obtenir le combat judiciaire avec Phinaert.
Le duel eut lieu à Lille, le 19 juin 640, en présence du bon roi de France. Lyderic tua Phinaert et reçut ses biens. Il fut nommé grand forestier des Flandres et épousa la fille de Dagobert. Il est à l'origine de la fondation de la cité lilloise et il est considéré comme le premier comte de Flandre. 

Une représentation peinte de Lydéric et son épouse, datant du XVIIIe siècle, est exposée dans les collections permanentes du musée. Il y est reconnaissable grâce à l'aigle qui l'accompagne, symbole de son titre de grand forestier des Flandres. Une représentation sculptée des deux protagonistes de cette légende orne le soubassement du beffroi de l'Hôtel de ville de Lille. 

(1) Le château du Buc est situé par les historiens au niveau de l'ancienne Motte-Madame, actuel emplacement de la cathédrale Notre-Dame de la Treille.

Découvrir une oeuvre en lien


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer