Portrait de Gilles VERBEKE

Interview de Gilles VERBEKE, fondateur de l'association 3ème virage à gauche.

Partager sur :

Google+

Avec qui se déroulent vos actions et qu’en pensent-ils?

Nos actions se déroulent avec les habitants des quartiers. Nous avons réussi à fédérer au tour de nos ateliers de pratique artistique et du spectacle, notamment sur Wazemmes. Ces évènements leurs parlent.

Comment vous êtes-vous adapté à la crise sanitaire et quelles répercussions sur l’Asso?

La situation a été compliquée du fait de l’arrêt des activités. Pour nous cela a été d’autant plus radical que  nous interagissons avec les habitants dans l’espace public.

Nous avons réfléchi à différents modes de faire. Ainsi la semaine dernière nous avons invité des artistesà créer des pochoirs, des collages sur les trottoirs et les murs entre les résidences Charles IV et Magenta à Wazemmes. 

Quels sont les futurs projets à venir?

Nous allons mettre en place de nouveaux projets, comme la balade sonore sur Moulins.

Quel est le concept de la balade sonore? 

Dans le cadre du projet Eldorado porté par Lille 3000 en 2019 nous avions déjà pu faire ce type de création. Cette fois, nous avons plus de moyens. Nous sommes passés par différentes structures et avons demandé aux habitants de nous décrire des endroits, des souvenirs sur le quartier. A partir de ces derniers,  nous avons créé un itinéraire. Des comédiens en feront une balade guidée avec des commentaires audio retransmis dans des enceintes. En parallèle, il y aura des ateliers d’illustration, de cartographies et de photographies par rapport à l’image que les habitants ont du quartier. Ces créations serviront à une exposition en septembre 2021.

Qui êtes-vous en dehors de 3ème virage à gauche?

J’ai plusieurs casquettes : Je suis coordinateur de projet, chargé de production pour les spectacles et comédien. Je fais partie de la compagnie des « chiens tête en haut », que j’ai fondé il y a 8 ans.

Je suis également comédien hospitalier dans les services pédiatriques de Lille où j'imagine des histoires aux enfants, familles et soignants le soir en tant que marchand de sable avec l'association Les Clowns de l'espoir.

Quel est votre rôle dans l’association? Depuis combien de temps en êtes-vous membre?

J’en suis l’un des deux coordinateurs. Je mets en place les projets. Nous avons fondé « 3ème virage à gauche » en 2018 avec ma compagne Marie Leblanc qui est aujourd'hui présidente de l'association.

Qu’est-ce qui vous a motivé dans la création de l’association?

Habitant sur Moulins avec ma compagne nous cherchions des boites à troc de livre que nous ne trouvions pas. Nous avons donc décidé de les créer nous-même en proposant un chantier participatif avec les habitants.

Comment décrieriez-vous l’ambiance de l’association? 

Nous souhaitons provoquer des temps d’échange et de rencontre, de créer une ambiance familiale, où les gens se sentent à l’aise. Etre présent sur des lieux non-dédiés comme la place Vanhoenacker nous motive, cela permet de créer du lien et de légitimer la présence des habitants sur ces lieux. Nous multiplions les projets pour rencontrer, échanger et donner envie aux gens de participer.  

Qu’est-ce qui vous a marqué dans l’association? Quelle action vous a particulièrement plu?

Chaque rencontre, chaque lieux chaque activités ont été de bons moments. Mais la première fois que nous avons monté un spectacle à Magenta pour notre troc de livre, nous avions proposé une inauguration avec un spectacle burlesque de la compagnie « Di mini teatro ». Au lieu de la vingtaine de personne prévue, nous étions une centaine. Voir les gens prendre le temps a été marquant et motivant pour moi, ça a été le déclic.

Que souhaitez-vous en 2021 pour l'Asso et le quartier? 

Je souhaite pouvoir reprendre une activité normale, pouvoir de nouveau utiliser l’espace public et aller au bout de balade sonore. Tout cela me manque!


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer