Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Rythmes : respecter l'enfant

Quelle durée pour la semaine d’école ? Voici quelques réflexions de François Testu, psychologue et président de l’observatoire des rythmes et des temps de vie des enfants et des jeunes.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Une conférence s’est tenue dans le cadre de la consultation des parents sur la durée de la semaine scolaire. La municipalité lilloise les invitera à donner leur avis le samedi 3 février : souhaitent-ils garder les quatre jours et demi ou passer à quatre jours ? Et s’ils choisissent la première option, plutôt mercredi matin ou plutôt samedi matin ?

Depuis plusieurs mois déjà, la Ville a organisé des groupes de travail avec les représentants de parents d’élèves. Ces derniers ont demandé à entendre un spécialiste des rythmes de l’enfant qui ne s’était pas encore exprimé sur le sujet à Lille. François Testu s’est prêté à l’exercice en évoquant notamment des résultats de travaux et de recherches scientifiques. Professeur émérite en psychologie, à Tours, il est aussi le président de l’ORTEJ, observatoire des rythmes et temps de vie des enfants et des jeunes.   

Trois grands rythmes

« La question des rythmes de l’enfant est à l’étude depuis plusieurs dizaines d’années, et le consensus se fait autour de trois grands rythmes à respecter », rappelle-t-il.

1. Le sommeil dont les besoins ne sont pas les mêmes pour tous les individus et en fonction de l’âge ; « le problème, c’est lorsqu’il y a un manque de sommeil par rapport à son propre besoin »

2. Les variations journalières de la vigilance et de l’activité intellectuelle ; « les capacités d’attention évoluent au fil de la journée et ne pas en respecter les temps forts et les temps faibles pour les apprentissages, c’est pédaler dans la semoule ! »

3. Les périodes annuelles de faible résistance, physiologique et psychologique ; « elles interviennent chez les enfants comme chez les adultes, autour de fin octobre et fin février ».

« Lorsque nous parlons des rythmes scolaires, il est nécessaire de bien mettre l’enfant au cœur du débat », insiste François Testu, « il est le premier concerné dans cet aménagement du temps même si les besoins des adultes ne sont pas à ignorer, ce qui rend la question complexe ! ».

Néanmoins, il confirme que « la semaine de quatre jours d’école ne respecte pas les rythmes journaliers de l’activité psychologique et physiologique de l’élève ». Il ajoute également que « une demi-journée supplémentaire de congé n’est nullement profitable aux enfants livrés à eux-mêmes en dehors de l’école. Et que la semaine de quatre jours creuse le fossé entre ceux qui bénéficient d’activités périscolaires et ceux qui n’en bénéficient pas ».

Quels conseils ?

François Testu a conclu sa conférence en partageant quelques conseils :

. rendre moins dense la journée scolaire

. respecter en priorité les moments, connus de façon scientifique, où les performances sont les plus importantes

. avoir un rythme de vie et donc de sommeil réguliers

. respecter l’alternance sept semaines d’école/deux semaines de vacances

. développer les activités complémentaires à l’école

. éviter la semaine des quatre jours « secs ».



Lire aussi

Les nouveautés de la rentrée Enfance et famille

Suite à la consultation des parents et des conseils d'école, la Ville de Lille a préparé en lien étroit avec l'Education nationale, le retour de l...

Ajouter à mes favoris Voir
Rentrée des classes, c'est parti !Enseignement

C'est à l'école Gutenberg, dans le Vieux-Lille, que Martine Aubry a fait le point sur les nouveautés de la rentrée.

Ajouter à mes favoris Voir
Repas végétariens dans les restos scolaires lilloisEnfance et famille

Des pâtes et leur sauce bolognaise au soja, un chili végétarien, un curry de légumes… Depuis le 1er juin 2018, deux menus par semaine proposés par...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer