Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Un handicap invisible chez votre enfant ?

Carole NGALLE MIANO, responsable du soutien à la parentalité à la maison de quartier du Vieux-Lille, écoute et oriente, s'ils le souhaitent, les parents. Parmi eux, certains ont un enfant porteur d’un handicap invisible.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

C’est quoi un handicap invisible ?

C’est lorsque l’enfant présente une particularité qui n’est pas visible mais qui rend difficile la vie en collectivité, comme à l’école, à la cantine ou en centre de loisirs. Avec le syndrome d’Asperger (une forme d’autisme), par exemple, il décode avec difficulté les situations de la vie quotidienne. D’autres enfants peuvent aussi être précoces, mal voyant ou mal entendant, ou encore concernés par un DYS : dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie, voire la cyclothymie (trouble de l'humeur).

Cela implique quoi ?

Les parents sont souvent démunis et en souffrance, surtout si aucun mot n’a été posé sur la différence. Les enfants sont également en souffrance dans leur scolarité car l’école, c’est le collectif, qui ne correspond pas à tous. Ils sont punis et rejetés parce que leur comportement ne correspond pas au groupe. Cela devient vite un cercle vicieux. Quant aux parents, ils sont considérés comme de mauvais éducateurs.

Que leur dites-vous ?

Nous entendons leur souffrance et nous les plaçons dans une posture déculpabilisante. Il est important de pouvoir poser des mots sur ce que l’on vit sans être jugé. Nous explorons ensemble leurs préoccupations. Si besoin, nous les orientons vers des partenaires.

Pour tout renseignement : chaque mardi rendez-vous à la Maison de Quartier Godeleine Petit, 24 rue des Archives dans le Vieux-Lille 0320061722 ou carole.ngallemiano@mqvieuxlille.fr


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer