Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Violences : accueil de jour pour les femmes

L’association Solfa a ouvert un accueil de jour. Delphine Beauvais, directrice du Pôle violences faites aux femmes, répond à nos questions.

Au premier plan, Delphine Beauvais, directrice et, en arrière plan, les deux professionnelles qui accueillent les femmes victimes.
Au premier plan, Delphine Beauvais, directrice et, en arrière plan, les deux professionnelles qui accueillent les femmes victimes.
Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

De quelles violences sont victimes les femmes qui arrivent à l’accueil de jour Rosa ?

Il s’agit de violences conjugales pour beaucoup, mais ce ne sont pas les seules souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques qu’elles endurent. Certaines sont victimes de viols, de mutilations sexuelles, de mariages forcés, de prostitution, de harcèlement de rue ou au travail, ou encore d’esclavage moderne.

Que trouvent-elles à Rosa ?

Elles peuvent être accueillies, avec ou sans enfant, sans qu’on ne leur demande rien. Elles peuvent rester anonymes. Elles peuvent parler, mais aussi se  taire si elles préfèrent. Elles peuvent échanger avec d’autres femmes, faire une sieste, prendre une douche ou faire une lessive, stocker des bagages. Elles peuvent préparer des documents administratifs  et ouvrir une domiciliation pour  recevoir des courriers.

Il n’existe pas d’autres lieux de ce type sur Lille ?

Non, c’est le premier lieu d’accueil dédié aux femmes victimes de violences. C’était un maillon manquant, sachant que nous-mêmes et d’autres associations spécialisées proposons déjà des lieux d’écoute et des lieux d’hébergement à Lille et dans la métropole.

Combien de femmes en ont poussé la porte depuis l’ouverture ?

Notre équipe de trois professionnelles a accueilli une quarantaine de femmes. Nous sommes à leur entière disposition, sans jugement aucun. Nous pouvons réaliser un premier diagnostic de leur situation avant de leur proposer une orientation vers un service plus spécialisé. Certaines femmes viennent une seule fois, d’autres tous les jours. Il faut du courage pour pousser la porte.

Des points communs entre ces femmes ?

Elles sont de tous âges et de tous milieux sociaux. Elles ont des parcours très variés. Si les violences occupent le psychisme et le corps chez toutes ces femmes, on retrouve également en chacune de la détermination et de l’espoir pour sortir de cette situation de victime et se reconstruire.

Propos recueillis par Valérie Pfahl

Accueil Rosa, 94 rue de Wazemmes, 06 58 23 65 79. Horaires : lundi de13h à 17h, mardi de 13h à 20h, mercredi de 9h à 17h, jeudi de 7h à 15h, vendredi de 9h à 17h.

Programme autour du 25 novembre

Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Ville et ses partenaires se mobilisent pour proposer des temps forts du 19 novembre au 5 décembre. Au programme : ciné-débat, conférences, témoignages, sit-in, mise en lumière de certains bâtiments municipaux en orange pour célébrer cette journée…

> Consultez tout le programme



Lire aussi

Découvrez l'échange de servicesCitoyenneté

L’Accorderie de Lille a deux ans. Si vous ne connaissez pas ce système d'échange de services entre habitants, n'hésitez pas à pousser la porte. 

Ajouter à mes favoris Voir
RecycLivre : seconde vie pour les bouquinsEconomie

Une entreprise solidaire d’utilité sociale, à Lille, recycle les livres pour la bonne cause. Rencontre.

Ajouter à mes favoris Voir
Outils en libre serviceCitoyenneté

Pourquoi acheter et s’encombrer d’outils qui ne serviront que très rarement ?

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer