Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Envie de folies ?

Tous les habitants sont invités à échanger leurs idées pour le devenir du site de la piscine Marx-Dormoy. Première étape : inventer des « Folies fluvestres ».

site Marx Dormoy
Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

D’un côté, il y a la Deûle et ses bords dont les habitants pourraient profiter davantage. De l’autre, se trouve le secteur de la piscine Marx-Dormoy qui sera transformé en 2021 ou 2022. « L’enjeu est majeur car nous sommes là
en présence d’un site exceptionnel, entre les deux bras de la Deûle », rappelle Martine Aubry. Et le maire de Lille d’ajouter : « Nous voulons sans attendre tirer parti du potentiel des 24 km de berges. »

La Ville souhaite y associer les citoyens. « Nous voulons imaginer ensemble des façons d’animer le parcours entre la Gare d’eau, le site Marx-Dormoy et le parc de la Citadelle », précise Richard Lemeiter, architecte chargé du projet. Jardiner, faire la fête, jouer, se détendre, recycler, danser sur l’eau, cuisiner, chanter, faire du sport, les horizons sont nombreux pour inventer des « folies fluvestres ». Ces installations mariant le fluvial et le terrestre viendront révéler des lieux et des usages nouveaux.

Les premières expérimentations lancées l’été prochain serviront de base pour dessiner le futur de ce secteur qui a « un sacré potentiel » aux dires du spécialiste. Pour prendre en compte les attentes et les envies des habitants, la Ville démarre donc une série d’ateliers ouverts à tous. Le premier est programmé fin février, suivi par d’autres jusqu’à l’ouverture de nouveaux débats, prévus à partir de juillet et axés sur le site Marx-Dormoy lui-même. 

Par Valérie Pfahl

(*) Le 26 février sur la piétonnisation estivale de la rue des Bois-Blancs, le 2 mars sur le quai Léon Jouhaux et le 5 mars pour une réflexion sur la Deûle. Plus d’infos sur participez.lille.fr.


Lire aussi

Saint-Sauveur : enquête publique complémentaireProjets urbains

La Ville et la MEL lancent une enquête publique complémentaire du 22 février au 8 mars. Explications.

Ajouter à mes favoris Voir
camille-desmoulins
« On n'est pas forcément d'accord mais on s'écoute »

À Lille, la démocratie participative part aussi d’initiatives d’habitants.

Ajouter à mes favoris Voir
permis-vegetaliser
De la pratique sauvage au « permis »

Les initiatives citoyennes impulsent aussi parfois une décision politique.

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer