Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


De la pratique sauvage au « permis »

Les initiatives citoyennes impulsent aussi parfois une décision politique.

permis-vegetaliser
Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Exemple avec le « permis de végétaliser » qui a officialisé une pratique mise en place par de plus en plus d’habitants : donner davantage de place à la nature en ville. Un pied d’arbre devant chez soi, un délaissé au coin de sa rue, un rond-point ou encore un bout de terre dans un parc…, riverains ou associations peuvent planter des fleurs ou des légumes sur des surfaces appropriées.

Organisé autour d’une charte à respecter, le permis donne une autorisation d’occupation temporaire du domaine public pour un an ou trois ans, renouvelables par tacite reconduction. Si vous êtes intéressé-e pour rejoindre un groupe de jardiniers ou lancer dans la création d’un collectif, contactez la direction des parcs et jardins 03 28 36 13 50 ou vegetalisons@mairie-lille.fr


Lire aussi

Saint-Sauveur : enquête publique complémentaireProjets urbains

La Ville et la MEL lancent une enquête publique complémentaire du 22 février au 8 mars. Explications.

Ajouter à mes favoris Voir
camille-desmoulins
« On n'est pas forcément d'accord mais on s'écoute »

À Lille, la démocratie participative part aussi d’initiatives d’habitants.

Ajouter à mes favoris Voir
site Marx Dormoy
Envie de folies ?

Tous les habitants sont invités à échanger leurs idées pour le devenir du site de la piscine Marx-Dormoy. Première étape : inventer des « Folies f...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer