De la pratique sauvage au « permis »

Les initiatives citoyennes impulsent aussi parfois une décision politique.

permis-vegetaliser

Partager sur :

Google+

Exemple avec le « permis de végétaliser » qui a officialisé une pratique mise en place par de plus en plus d’habitants : donner davantage de place à la nature en ville. Un pied d’arbre devant chez soi, un délaissé au coin de sa rue, un rond-point ou encore un bout de terre dans un parc…, riverains ou associations peuvent planter des fleurs ou des légumes sur des surfaces appropriées.

Organisé autour d’une charte à respecter, le permis donne une autorisation d’occupation temporaire du domaine public pour un an ou trois ans, renouvelables par tacite reconduction. Si vous êtes intéressé-e pour rejoindre un groupe de jardiniers ou lancer dans la création d’un collectif, contactez la direction des parcs et jardins 03 28 36 13 50 ou vegetalisons@mairie-lille.fr


Lire aussi

Site patrimonial remarquable : où en est-on ?Projets urbains

Stanislas Dendievel, Adjoint au maire à l'urbanisme, au paysage et à la nature, fait un point d'étape sur l'avancement de la démarche « site patri...

Voir
Opération sauvetage d'un renardeauNature/Environnement

C’est une belle histoire comme on aimerait en raconter plus souvent. Des agents de la Ville ont sauvé un renardeau en inspectant une carrière sout...

Voir
Les petits secrets… d’une faune préservéeNature/Environnement

Pour protéger et reconquérir la biodiversité, la Ville de Lille déploie des études et des aménagements depuis plus d'une quinzaine d'années. La pr...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer